Les ambassadeurs de l’Arabie Saoudite et du Japon chez Bala Sakandé

Le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé a reçu en audience, ce mercredi 19 janvier 2022 l’ambassadeur du royaume de l’Arabie Saoudite Fahad A Aldosari et celui du Japon Kato Masaaki. Il a été question de discuter des relations coopératives entre ces pays et le Burkina Faso afin de trouver des perspectives de renforcement. 

La suite après cette publicité

Le nouvel ambassadeur du royaume d’Arabie Saoudite au Burkina Faso, Fahad Aldosari et celui du Japon au Burkina Faso Kato Masaaki dans leur poursuite de prises de contact et de renforcement des coopérations entre leurs pays et le pays des Hommes intègres, ont rendu visite au président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé ce mercredi 19 janvier 2022.

Pour Fahad Aldosari, l’objectif de cette visite s’inscrit dans les grandes lignes de sa mission qui serait de renforcer les relations qui existent déjà entre l’Arabie Saoudite et le Burkina Faso. « J’ai eu le plaisir de rencontrer le président de l’Assemblée nationale. Nous avons discuté sur plusieurs sujets notamment le renforcement de nos relations mais aussi des relations entre l’Assemblée nationale et le conseil de la Choura en Arabie Saoudite », a-t-il déclaré.

Quant à l’ambassadeur du Japon, il dit être venu pour discuter également des relations entre  son pays et celles du Faso notamment sur le plan de Développement de l’agriculture, le renforcement du capital dans plusieurs domaines, le renforcement de la sécurité, le renforcement des relations d’amitié entre les députés des deux pays.

«  Nous avons consentis qu’une amitié entre les groupes parlementaires des pays est très importante et nous allons commencer à tout faire, pour que cela se réalise entre les deux pays », a-t-il fait savoir.

Au regard de l’importance du renforcement de ces coopérations, a dit Kato Masaaki,  le Japon a participé aux investissements dans plusieurs domaines axés dans le PNDES 2 du gouvernement burkinabè.

« Concrètement, pour coopération japonaise au Burkina Faso, nous allons tout  mettre en œuvre, pour renforcer cette coopération, par des soutiens centrés sur 3 piliers à savoir le développement de l’agriculture, le renforcement du capital humain dans plusieurs domaines, le renforcement de la sécurité latérale et multi latérale. Son excellence connaît très bien le contenu de cette coopération, il a donné son appréciation et une confiance profonde », a-t-il affirmé.

Le Burkina Faso et le royaume d’Arabie Saoudite entretiennent des relations de coopération bilatérale depuis les années 1970.  Quant au Japon, ses relations avec le Burkina datent du 1er juillet 1962.

Abdoul Gani BARRY 

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page