Coup d’Etat au Burkina Faso : L’ONU condamne

Ceci est une déclaration du porte-parole du Secrétaire général de l’ONU sur le Burkina Faso.

Le Secrétaire général suit avec une profonde inquiétude l’évolution de la situation au Burkina Faso. Il est préoccupé, en particulier, par le sort et la sécurité du Président Roch Marc Christian Kaboré, ainsi que par la détérioration de la situation sécuritaire, à la suite du coup d’Etat qui a été déclenché le 23 janvier par des éléments des forces armées.

La suite après cette publicité

Le Secrétaire général condamne fermement toute tentative visant à renverser un gouvernement par les armes. Il appelle les auteurs du coup d’Etat à déposer les armes et à garantir la protection de l’intégrité physique du Président et des institutions du Burkina Faso.

Le Secrétaire général appelle tous les acteurs à faire preuve de retenue et à privilégier le dialogue. Les Nations Unies réitèrent leur plein engagement en faveur de la préservation de l’ordre constitutionnel et réaffirment leur soutien au peuple burkinabè dans leurs efforts visant à trouver des solutions durables aux défis complexes auxquels le pays est confronté.

Stéphane Dujarric, Porte-parole du Secrétaire général   

New York, le 24 janvier 2022  

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page