Burkina Faso : La CODEL condamne le coup d’Etat

Selon une déclaration datée du 25 janvier 2022 et parvenue à la Rédaction de Burkina24, la Convention des organisations non gouvernementales pour l’Observation domestique des élections (CODEL) condamne le putsch au Burkina Faso.

La suite après cette publicité

« Le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) dirigé par le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba assume le coup d’Etat rompant brutalement l’Etat de droit démocratique que notre peuple construit laborieusement, courageusement, dans les contextes difficiles que nous imposent le terrorisme et le grand banditisme », peut-on lire dans la déclaration signée de son président Maître Halidou Ouédraogo.

Au regard de la situation, la CODEL « condamne le putsch, exige le rétablissement de l’ordre constitutionnel normal et le retour à l’Etat de droit, demande la libération immédiate des personnes détenues, tient le MPSR responsable de l’intégrité physique du Chef de l’Etat et de toutes les personnes détenues dans cette circonstance, rappelle que la place des militaires est dans les casernes, invite la population à se démarquer du subjectivisme ambiant et de la violence pour qu’ensemble nous puissions vaincre les terroristes qui représentent notre principale préoccupation ».

La CODEL a également tenu à rappeler son attachement profond au principe de dialogue, gage de paix et de stabilité durable pour un retour imminent à l’Etat de droit.

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page