Burkina Faso : « Il nous a dit ce pour quoi ils ont pris le pouvoir » (Centrales syndicales)

Les nouvelles autorités du Burkina Faso conduites par le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, président du Mouvement Patriotique pour la Sauvegarde et la Restauration, chef de l’Etat, ont rencontré les responsables des centrales syndicales, ce jeudi 27 janvier 2022 au Palais de Kossyam. 

La suite après cette publicité

Il s’est agi de prendre langue avec la centrale syndicale sur les motifs des actions du MPSR, selon Marcel Zanté, président de mois des centrales syndicales, porte-parole du mouvement syndical du Burkina Faso.

« Il nous a dit ce pour quoi ils ont pris le pouvoir. Je pourrais ajouter qu’il a souhaité que nous puissions comprendre leur action et éventuellement savoir qu’ils n’ont rien contre les syndicats et que les syndicats sont libres d’agir dans leurs activités syndicales pour la défense des intérêts des travailleurs », a-t-il indiqué.

Marcel Zanté ne s’est pas voulu long car dit-il : « Je ne peux pas rentrer dans les détails mais nous avons écouté ce qu’il nous a dit et nous l’avons promis de lui revenir éventuellement dans la mesure où notre système de travail est d’aller écouter et après nous retirer, analyser, avant de réagir ». 

Les syndicats se méfient de commentaire et attendent voir le maçon au pied du mur avant de juger. « Je peux dire qu’on a trouvé un responsable serein dans ses propos et par conséquent, nous n’allons pas d’ores et déjà dire que ce n’est pas rassurant, il faut le voir d’abord à l’œuvre. Sinon on ne peut pas déjà présager de ce qui va se passer après, mais on va donner suite à la rencontre que nous avons eue avec lui ce matin », conclu Marcel Zanté.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page