« Notre amitié avec le MPSR reste donc une amitié conditionnée » (Madi de Gounghin)

Le Cadre national de concertation des Activistes (CNCA), face à la presse ce mardi 22 février 2022 à Ouagadougou, a donné sa lecture de la situation nationale puis informé de la tenue de la 5e édition dudit cadre, prévue courant mai 2022.

La suite après cette publicité

Le Cadre national de concertation des Activistes (CNCA), d’entrée de jeu, a fait remarquer le rôle majeur qu’a joué les Web activistes, les lanceurs d’alertes et bloggeurs burkinabè dans le changement de régime à la tête de l’Etat burkinabè, intervenu dans la nuit du 23 au 24 janvier 2022.

« Pour aboutir à ce changement profond, les Web activistes, les lanceurs d’alertes et bloggeurs burkinabè ont été au premier rang de la lutte », a indiqué le Coordonnateur du CNCA, Mohamadi Ouédraogo dit Madi de Gounghin.

Pour le CNCA, faire un bilan aujourd’hui de la gestion du pouvoir par le MPSR, c’est aller rapidement en besogne; on peut faire une appréciation des quelques semaines de gestion. « Côté administration, ils ont la volonté de remettre le pays sur les rails. Côté sécurité, il y a une supposée accalmie », a ensuite mentionné le Coordonnateur du CNCA.

Enième édition du CNCA, riche en innovations

Cette conférence de presse a aussi été l’occasion d’informer de la tenue, dans le mois de mai 2022, de la 5e édition du Cadre national de concertation des Activistes (CNCA) sous le thème : « Refondation du Burkina Faso, quelles contributions des activistes ».

Ordinairement organisé sous forme de forum, cette année, la 5e édition connaitra des innovations comme l’a si bien fait savoir Madi de Gounghin. « Aujourd’hui quand on regarde, nous sommes à une autre étape. On se dit pourquoi ne pas dépasser et encourager ?», s’est-il interrogé.

Ainsi, cette énième édition « permettra d’échanger sur la situation nationale actuelle, de décerner des récompenses aux meilleurs Web activistes, lanceurs d’alertes et bloggeurs qui ont contribué au changement actuel ; d’échanger profondément sur la nécessité d’accentuer la veille dans un élan de soutien et d’assistance au processus actuel », a-t-il informé.

                      Rester « intraitables, insolvables et dignes »

Si le cadre de concertation dit être ami avec le MPSR et le soutenir, cette « amitié » reste cependant conditionnée. « Notre amitié avec le MPSR reste donc une amitié conditionnée, basée sur les performances des dirigeants et des décideurs du processus de transition en cours ; comme cela a été le cas auparavant », a laissé par ailleurs entendre Mohamadi Ouédraogo tout en lançant un appel à tous les Web activistes, lanceurs d’alertes et bloggeurs à rester « intraitables, insolvables et dignes ».

Pour rappel, le CNCA s’est présenté comme une faitière des Web activistes, des lanceurs d’alertes et bloggeurs intègres qui œuvrent au quotidien pour l’amélioration de la gouvernance politique par la dénonciation des abus de toute sorte.

Il se dit opposé à toute volonté néfaste de déstabiliser sa propre patrie. Il se dit aussi être un organe indépendant et engagé, disposé à accompagner le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), selon ses attributions et son caractère républicain.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page