Déclaration du MPP : « L’ex parti au pouvoir n’a pas encore fait son autocritique encore moins sa mue » (Sylvain OUEDRAOGO)

Ceci est une déclaration du Mouvement citoyen pour la démocratie Déclaration sur la sortie du MPP exigeant la libération du Président Roch Marc Christian.

 Le 24 janvier 2022 est intervenue au Burkina Faso une nouvelle ère dans la gouvernance du pays. Après plusieurs années de crise sécuritaire chaotique mettant en cause l’existence même du pays, l’armée soutenue par une grande frange du peuple a décidé de l’avènement du mouvement Patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR).

La suite après cette publicité

S’il y’a un esprit qu’il faut saluer avec véhémence, c’est le rejet de cette politique de la terre brûlée qu’il a été constatée avec les violences du 30 et 31 octobre 2014. En effet, le 24 janvier 2022 n’aura pas été une chasse à la sorcière. Aucun membre ou cadre de l’ex majorité au pouvoir ne peut affirmer avoir été violenté ou assisté à la destruction de ses biens brûlés.

Aucun édifice public n’a été vandalisé encore moins incendié. Mieux, les membres des ex partis au pouvoir sont tous libres de leurs mouvements. Les partis de l’ex majorité continuent de participer au débat démocratique à travers l’organisation de conférence de presse ou la publication de déclaration.

Le mardi 22 février 2022, l’ex parti majoritaire au pouvoir, le MPP, à travers une déclaration alarmiste signée par Alassane Bala Sakandé (ancien président du parlement) a exigé ici et maintenant la libération sans condition et délai du Président Roch Marc Christian Kaboré. Notre étonnement vient du fait qu’à la lecture de cette déclaration nous percevons que l’ex parti au pouvoir n’a pas encore fait son autocritique encore moins sa mue par rapport à la nouvelle donne du pays.

À travers les médias notamment les télévisions, l’opinion publique avait regardé il y’a quelques semaines à des images de l’ancien Président du Faso en pleine forme accueillant à son lieu de résidence une délégation des organisations internationales. Ces derniers avaient affirmés devant les caméras que le Président KABORE dit être bien traité par les nouvelles autorités.

Pour notre entendement, il est nécessaire de maintenir l’ancien Président de la République en résidence afin d’assurer sa sécurité. Dans cette prise en mains progressive de la gouvernance par les nouvelles autorités, il serait aberrant de créer une polémique inutile dans la mesure où les diverses délégations ayant visité le Président Roch Marc Christian Kaboré affirment le bon traitement à lui réservé.

Dans cette période charnière de l’histoire de notre pays, il serait opportun que le MPP fasse profil bas afin de s’inscrire dans la nouvelle dynamique de mobilisation des Burkinabè contre le terrorisme. Quoiqu’il en soit, Alassane Bala Sakande et son MPP devront être tenus responsables de toute dégradation du climat social. Nous profitons de l’occasion pour appeler encore le MPSR à traiter le Président Roch Marc Christian Kaboré dans les conditions dignes pour un Burkina Faso uni.

Pour le mouvement citoyen pour la démocratie

Sylvain OUEDRAOGO (Porte Parole)

publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Un commentaire

  1. C’est ce que vous appelez polémique inutile? Réclamer la liberté d’un honnête citoyen, est-ce aberrant? Savez-vous ce que vous dites?

     » » »Quoiqu’il en soit, Alassane Bala Sakande et son MPP devront être tenus responsables de toute dégradation du climat social » » ».
    Heureusement que vous n’êtes pas DAMIBA. Et ce sont des sociétés civiles charognardes comme la votre qui feront échouer DAMIBA et son équipe. Après tout, si le régime de Roch a eu du mal à gérer le pays, tout le monde est comptable, en particulier les destructeurs et les sapeurs de l’unité nationale, de l’action commune pour le bien commun: ce sont les sociétés civiles bidon et charognardes, les militaires récalcitrants qui côtoyaient les terroristes, les politiciens vautours et ennemis du peuples, les commerçants verveux qui s’enrichissaient sur le dos du terrorisme, les partenaires internationaux à double face, les intellectuels carrents aux gros ventres, etc. Voilà le mal du pays des hommes intègres. Puisque vous portez le germe de la division, le MPSR devrait vous écarter jusqu’à ce que vous vous ravisez.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page