Santé : « Un médicament générique n’est pas un médicament de moindre qualité qu’un médicament de spécialité »

Question de sensibiliser les acteurs des médias sur les activités de la CAMEG, pour un meilleur traitement de l’information, le département marketing et communication de la CAMEG a organisé une rencontre d’échanges, ce mercredi 2 mars 2022 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Rendre disponibles et accessibles les produits de santé de qualité sur toute l’étendue du territoire aux populations est la mission première de la Centrale d’Achat des Médicaments Essentiels Génériques  et des consommables  médicaux (CAMEG).

Soucieux d’un bon traitement de l’information de leurs activités, la CAMEG a tenu à rencontrer les Hommes de médias, ce mercredi 02 mars 2022, dans ses locaux sis à la Zone d’Activités Diverses (ZAD) à Ouagadougou.

« L’objectif était de sensibiliser les acteurs des médias sur les activités de la CAMEG, sur les métiers de la CAMEG, pour un meilleur traitement de l’information. Déjà, il faut dire que la CAMEG a pour mission de rendre disponibles et accessibles les médicaments, sur toute l’étendue du territoire aux populations.

Il y a un certain nombre d’actions qui sont posées au sein de la CAMEG pour que les médicaments soient accessibles de qualité et à moindre cout, et nous avons trouvé nécessaire que les acteurs importants qui sont les communicateurs, les journalistes, puissent avoir la bonne information afin de nous aider à un meilleur traitement de l’information », a expliqué Foulératou Benin/Ouédraogo, chef de département marketing et communication à la CAMEG.

« Un médicament générique n’est pas un médicament de moindre qualité qu’un médicament de spécialité »

Nombreux, ils sont à penser qu’il existe une très grande différence entre les médicaments génériques et les spécialités. La responsable du département marketing et communication a avancé des arguments qui vont à l’encontre de ces pensées. De ses dires, il ressort qu’il n’existe pas une grande différence entre les produits génériques et les spécialités, en ce sens que les deux traitent les mêmes maux et obtiennent les mêmes résultats.

« Un médicament générique n’est pas un médicament de moindre qualité qu’un médicament de spécialité. La différence est qu’un médicament de spécialité est un médicament qui est toujours sous brevet, sinon c’est les mêmes principes actifs, au niveau du générique qu’au niveau de la spécialité.

Maintenant, au niveau des génériques, il se trouve qu’après 20 ans d’utilisation du brevet, le médicament n’est pas sous brevet, du coup il est moins cher et il peut être vendu à un prix moindre que les spécialités. Sinon c’est les mêmes principes actifs, ça traite les mêmes maux, on peut avoir la guérison à tous les niveaux que ça soit avec un produit générique ou un produit de spécialité », a-t-elle éclairci.

« En matière de qualité, la CAMEG est vraiment très exigeante en matière de qualité des médicaments », rassure Foulératou Benin/Ouédraogo. A l’entendre, la CAMEG travaille avec des fournisseurs très fiables.

« La CAMEG est très exigeante en terme de qualité des médicaments depuis l’achat. Il faut dire que nous travaillons avec des fournisseurs qui sont bien accrédités en terme de qualité, en terme de documents, en terme de tout ce qu’on peut avoir besoin pour assurer la qualité », mentionne-t-elle.

Foulératou Benin/Ouédraogo, chef de département marketing et communication à la CAMEG

Pour ce qui est des produits qui très souvent haussent de prix sans pour autant donner de motifs valables, la CAMEG a tenu de préciser qu’à elle seule, elle ne peut pas décider d’augmenter ou diminuer le prix d’un quelconque produit, car les différents prix sont déterminés en collaboration avec le ministère de la santé, le ministère du commerce. Cependant, elle a rappelé que tous les produits disponibles sur le marché ne relèvent pas forcement de la CAMEG. 

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page