Titao : Menacées, des populations des villages de Rambo et environnants désertent la localité

Suite à l’ultimatum de 72 heures donné le dimanche 6 mars 2022 par des hommes armés non identifiés, les populations des villages de Rambo dans la province du Loroum, ont plié bagages le lundi 7 mars 2022, informe l’AIB. 

La suite après cette publicité

Les populations des villages de Rambo dans la province du Loroum ont quitté leur localité. Selon l’Agence d’information du Burkina (AIB), beaucoup d’entre eux ont convergé vers Ouahigouya et Namissigma.

Le village de Rambo est un carrefour stratégique d’où convergent les populations de la commune de Ouindigui et Titao.

Au temps fort de la crise en décembre 2021, c’est dans cette localité que plusieurs personnes des villages déguerpis comme You, Dougouri, Ouindigui, etc. ont trouvé refuge ou transité pour rallier Ouahigouya.

Selon des témoins, le déguerpissement de Rambo est un coup dur car il laisse désormais libre cours aux hommes armés qui écument la zone, de gagner du terrain.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. Il faut que la junte se révolte. Il est inadmissible que vous ayez les rennes du pouvoir et que les ennemis du peuple accentuent les défis lancés. Vous devez passer à la vitesse supérieure. Ne permettez pas que les mêmes reproches qui étaient adressés au pouvoir du MPP vous soient adressés; sinon vous serez jugez plus sévèrement. Nos populations gémissent plus que jamais gémis dans ce pays. Que Dieu vous aide, que Dieu vienne au secours des burkinabè.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page