Bittou : Des élèves prennent cours dans des classes décoiffées depuis deux ans

Quatre écoles primaires et le lycée municipal de Bittou, commune urbaine de la province du Boulgou dans la région du Centre-Est, ont vu en mai 2019, les tôles de plusieurs de leurs classes emportées par un vent. Depuis lors, les élèves prennent cours au soleil ou sous les arbres, parce que les travaux de réfection sont aux arrêts, informe l’AIB. 

La suite après cette publicité

Six classes de l’école 5 de Bittou ont été décoiffées, trois classes de l’école C contre deux classes à l’école B et trois classes  d’une autre école primaire a été touchée à Dema, à une dizaine de kilomètres de Bittou. 

Au lycée municipal de Bittou, quatre classes, un magasin, le bureau du proviseur et la salle de réunion des professeurs ont été décoiffées en mai 2019, selon l’agence d’information du Burkina (AIB). Et depuis ce temps, ces écoles n’ont pas été réfectionnées. L’entreprise chargée de la réfection a procédé à l’évaluation et a même parachevé le décoiffement des salles de classes. Mais depuis lors, elle ne s’est plus présentée. 

Selon toujours l’AIB, les élèves de l’école du secteur 5 ont fait leur dernière composition sous le soleil dans des classes sans toit ou sous les arbres.

« Les cours sont très souvent arrêtés avant les fins d’année à cause des intempéries. En plus de l’état défectueux des classes, les élèves composent à même le sol par insuffisance de tables-blancs », a expliqué le directeur de l’école, Salif Nonkani.  

La situation de l’école du secteur 5 de Bittou s’est davantage compliquée avec l’arrivée de près de trente élèves déplacés internes démunis. Le maître de la classe de CP2, Eugène Naré a confié avoir payé des cahiers pour ces élèves venus de la Kompienga. 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page