Littérature : Après « Moi, la sorcière », Étienne Kiba publie « Elimane », son deuxième livre

Économiste de formation et écrivain à ses heures creuses, Étienne Nicolas Kiba a procédé à la dédicace de son deuxième ouvrage baptisé  «Elimane» ce samedi 26 mars 2022. C’est un roman qui traite de plusieurs thématiques du moment mais aussi et surtout de la jeune fille. 

La suite après cette publicité

Fils d’un ancien journaliste, c’est la passion ; les livres du père qui inspireront le fils à s’intéresser à la littérature, même s’il n’emboîtera pas les traces de son père dans le journalisme. Elimane est ainsi donc le deuxième roman de ce chevronné de l’économie, Étienne Kiba.

C’est un écrit fort de 220 pages et d’une plume particulière et soutenue. L’œuvre traite  de la problématique  de la jeune fille et des dangers qu’elle encourt. Et dans son œuvre, l’auteur représente la jeune fille autour d’un personnage portant le nom de Farida.

Dans la première partie de ce roman comme l’explique l’écrivain Étienne Kiba, Farida va faire face aux aléas de la vie et sera confrontée à d’innombrables difficultés.

«En fait, en écrivant le roman, je voulais parler du problème de la jeune fille. Aujourd’hui dans la société, les jeunes filles sont confrontées à beaucoup de problèmes. Elles sont fragiles, ensuite elles sont confrontées à toute sorte d’obstacles, il faut chaque fois qu’elles soient vigilantes pour ne pas tomber dans le piège», alerte l’écrivain.

Le premier exemplaire du roman est revenu à l’ambassadeur de l’Union européenne au Burkina Faso

Mais Farida n’échappera pas au piège. Car ensuite, elle tombera enceinte. Bannie de sa société, elle quitte son village natal pour Ouagadougou. Dans Elimane, le narrateur évoque également une certaine dualité entre le village et la ville. Pour lui, au village, il y a un peu plus d’humanisme, d’hospitalité et de courtoisie qu’en ville où pratiquement c’est le contraire. Farida va accoucher des jumeaux, qu’elle sera contrainte par la force des choses de les abandonner dans une poubelle.

Car ne disposant pas de moyens pour s’en occuper, et n’ayant pas trouvé également quelqu’un pour lui porter secours et assistance. C’est ici que Étienne Nicolas Kiba évoque le manque d’humanisme en ville où chacun vit pour soi. L’altruisme a perdu son sens et sa place.

La deuxième partie traite du destin des deux enfants qui va s’entremêler, relève l’auteur.  En clair, l’auteur a voulu par son livre conscientiser les jeunes filles à éviter certains compromis notamment la vie facile. Mais qu’elles apprennent à se battre pour leurs études ou un travail plutôt que d’envisager les raccourcis qui peuvent compromettre leur futur.

Dr Dramane Konaté, critique littéraire

Pour le critique littéraire, Dr Dramane Konaté, Elimane, c’est un livre d’actualité qui aborde les thèmes du moment tels que l’abandon des enfants, la délinquance en ville et même le crime.

Il atteste que c’est une œuvre pleine de moralité et d’enseignement, du fait qu’elle met en dualité la ville et le village. Il envoie des fleurs à l’auteur qui, selon lui, est allé en profondeur dans sa narration des faits.

Selon Dr Konaté, tout lecteur de Elimane y trouve son compte en lisant ce livre puisqu’il touche plusieurs domaines de la vie à la fois. Le livre coûte 7000 FCFA.

Willy SAGBE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page