Cinéma : Will Smith démissionne de l’Académie après sa gifle à Chris Rock

Etats-Unis – L’acteur Will Smith a finalement démissionné de l’Académie des Oscars après sa gifle portée à l’humoriste Chris Rock en pleine cérémonie de remise des prix des Oscars. Les responsables de cette institution, très indignés par son acte, avait entamé des poursuites disciplinaires à l’encontre du Prince de Bel Air. « Je démissionne de mon poste de membre de l’Académie des arts et sciences du cinéma et j’accepterai toutes les conséquences que le conseil d’administration estimera appropriées », a-t-il indiqué. 

La suite après cette publicité

Will Smith a pris les devants en démissionnant de l’académie des Oscars alors que le conseil d’administration entrevoyait une procédure disciplinaire après la gifle assénée à l’humoriste Chris Rock, présentateur de la cérémonie des Oscars. Sa démission a été rendue publique le vendredi 1er avril 2022 en ces termes : « Mes actions lors de la cérémonie des 94e Oscars ont été choquantes, douloureuses et inexcusables (…) la liste de ceux que j’ai blessés est longue et comprend Chris, sa famille, nombre de mes amis chers et de mes proches, tous ceux qui étaient dans le public ou chez eux » a indiqué l’acteur de 53 ans.

Will Smith a dit regretter son acte. « J’ai trahi la confiance de l’Académie. J’ai privé d’autres candidats et vainqueurs de la chance de pouvoir célébrer leur travail extraordinaire. J’ai le cœur brisé », se lamente-t-il dans son spleen.

C’est une plaisanterie de Chris Rock sur la tête rasée de Jada Pinkett Smith, épouse de Will Smith atteinte de l’alopécie, une maladie provoquant une importante chute de cheveux. Will Smith en a perdu le contrôle et est monté sur scène pour gifler Chris Rock sous l’œil médusé des célébrités et des téléspectateurs.

L’alopécie est une maladie auto-immune qui cause une perte des cheveux (modérée ou sévère) provisoire ou définitive. Dès lors que les cheveux ne repoussent pas et que des plaques dégarnies apparaissent sur la tête, on est alors en présence d’une alopécie. C’est donc un “dégarnissement” partiel ou total du crâne, voire du corps tout entier.

Cette maladie est due à une défaillance du système immunitaire et peut toucher indifféremment l’homme, la femme et l’enfant. Elle concerne environ 15 % des hommes à l’âge de 20 ans, 30 % à 30 ans, et un sur deux à 50 ans. Globalement elle concerne beaucoup moins les femmes puisqu’on estime que 20 % d’entre elles sont atteintes d’alopécie à l’âge de 40 ans. Ce pourcentage est plus important quand on ne considère que les femmes noires.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : France24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page