Ramadan 2022 : Le message du Président du CERFI

Ceci est le message du président du CERFI à l’occasion de Ramadan 2022/1443 h.

Allah nous a gratifiés une fois de plus du mois béni de Ramadan ; le mois de pardon, de miséricorde et d’affranchissement du feu de l’enfer. Allah nous dit dans le saint Coran « …il est mieux pour vous de jeûner, si vous le saviez » S2V184.

La suite après cette publicité

Remercions infiniment Allah pour cette grâce et mettons tout en œuvre pour en tirer le plus grand profit. « Que celui d’entre vous qui est donc témoin de ce mois le jeûne », a dit le Prophète Muhammad (SAW).

En cette heureuse occasion, il me plait d’adresser ces quelques mots de rappel, de réconfort et d’interpellation à mes frères et sœurs dans la foi islamique et en Humanité.

Ramadan est une école : L’école de la patience, de la solidarité, de la spiritualité, de l’humilité, de l’adoration, de l’espérance, du repentir, de la remise en question, de la réforme de l’être. Au regard de toutes ces vertus éducatives, nous devons nous inscrire massivement à cette école et suivre assidument les cours, par le respect scrupuleux des préceptes de ce quatrième pilier de notre religion.

Conformément aux enseignements de notre religion, Ramadan nous impose des obligations qui doivent nous rapprocher de nos parents, de nos voisins, de nos collègues, de nos amis, bref des Hommes.

Bien observer le jeûne commande d’être ponctuel et assidu au travail, d’être courtois envers ses collaborateurs et les usagers du service, de bien gérer les biens publics, bref, d’avoir une conscience professionnelle aigue.

Chers frères et sœurs dans la foi et dans l’humanité, cette année, Ramadan intervient à un moment où notre pays traverse des moments difficiles, marqués entre autres par la vie chère et la crise sécuritaire dont les conséquences sociales, économiques et politiques passent de commentaires. Ce mois béni est donc une belle opportunité pour implorer Allah avec insistance et dévotion, en vue du retour de la paix et de la sécurité dans notre pays et dans le monde.

Vivons ce Ramadan sous le signe du renouveau spirituel, du raffermissement de notre foi et de la réaffirmation de notre engagement aux côtés des plus faibles d’entre nous. C’est l’occasion pour nous d’expérimenter les dures conditions de vie de nos frères et sœurs déplacés qui souffrent quotidiennement de la faim et de la soif.

Au-delà des invocations, nous devons faire montre d’une plus grande solidarité envers eux, en contribuant à combler leurs besoins pour leur permettre de préserver leur dignité et être plus proches d’eux afin d’aider à soigner leurs blessures morales.

Ceci est bien conforme aux enseignements d’Allah contenus dans le verset 46 de la sourate 4 : « Adorez Allah et ne Lui donnez aucun associé. Agissez avec bonté envers vos père et mère, les proches, les orphelins, les pauvres, le proche voisin, le voisin lointain, le collègue et le voyageur… »

C’est le lieu pour le CERFI d’interpeller les gouvernants sur l’urgence de prendre des mesures idoines pour contenir l’inflation et surtout pour aller vers une résolution rapide de la crise sécuritaire et humanitaire.

Puisse Allah le Miséricordieux par essence et par excellence, déverser Ses grâces sur toutes et tous et protéger notre cher pays le Burkina Faso.

A toutes et à tous, le CERFI souhaite d’être avec Dieu et de vivre avec les Hommes, pendant et au-delà de ce Ramadan 1443.

Wa Salamou Alaikoum

Le Président du CERFI 

El hadj Hamidou YAMEOGO 

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page