Libéria : Un chauffeur restitue environ 30 millions à son propriétaire et voit sa vie changer

Emmanuel Tuloe, 19 ans, en 2021 luttait au quotidien pour gagner sa vie en tant que chauffeur de mototaxi jusqu’au jour où il trouva le montant de 50.000 dollars en billets américains et libériens, emballés dans un sac en plastique et posé en bordure d’une route. Il décida alors de la restituer par l’entremise de sa tante et lorsque le propriétaire légitime a lancé un appel sur la radio nationale pour retrouver l’argent, Emmanuel s’y est présenté. Objet de raillerie de la part de certaines personnes pour qui l’honnêteté n’a plus son sens dans ce monde, l’on lui disait qu’il mourrait pauvre.

La suite après cette publicité

Emmanuel Tuloe fait désormais partie des pensionnaires de Ricks Institute, l’une des écoles les plus prestigieuses du Liberia et cohabite avec des élèves d’au moins six ans de moins que lui dans une salle classe. Mais il en est plus qu’heureux

Après son acte de bravoure moral, le président George Weah lui a remis 10 000 dollars (un peu plus de 5.000.000 Fcfa) et le propriétaire d’un média local lui a également remis une importante somme dont une partie a été collectée auprès des téléspectateurs et des auditeurs. Quant au propriétaire de l’argent retrouvé, il lui a fait don de 1 500 dollars de marchandises.

Il bénéficie également d’une bourse d’étude complète d’une université américaine une fois qu’il aurait terminé ses études secondaires. Pour y arriver, un retour sur les bancs s’impose et c’est le sens de sa présence à Ricks, un pensionnat créé il y a 135 ans pour l’élite de la société libérienne descendant des esclaves affranchis qui ont fondé le pays. Ses bâtiments à deux étages sont situés sur un magnifique campus luxuriant, à 6 km de la côte atlantique.

Emmanuel Tuloe avait dû abandonner, comme de nombreux enfants libériens issus de familles pauvres, abandonner l’école dès l’âge de neuf (9) ans pour affronter la vie et gagner de quoi à subvenir chaque jour. Depuis le décès de son père par noyade, il vit avec sa tante et est devenu un chauffeur de taxi-moto.

Lorsqu’Emmanuel a rejoint la classe de sixième année, « il se sentait un peu inférieur ; il ne pouvait pas s’exprimer dans la classe, mais nous avons travaillé avec lui jour après jour », a expliqué à la BBC Tamba Bangbeor, son professeur principal.

« Sur le plan académique, il est arrivé avec des bases faibles, alors nous avons essayé de le mettre dans le programme d’enrichissement. Cela l’a aidé ».

L’ex-chauffeur de mototaxi a encore six ans d’école secondaire devant lui et aura 25 ans lorsqu’il sera diplômé. Il reste tout de même sans complexe malgré la différence d’âge avec ses camarades de classe avec qui la cohabitation est bonne.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina 24

Source : BBC Afrique 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page