Burkina Faso : Le chapeau de Saponé certifié par l’OAPI

Le Chapeau de Saponé a bénéficié d’une reconnaissance internationale. Son certificat d’enregistrement en Indication Géographique Protégée (IGT) a été remis aux autorités et aux artisans par l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI), ce mardi 12 avril 2022 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

La reconnaissance internationale du Chapeau de Saponé donne au Burkina Faso sa première Indication géographique protégée. C’est un objet qui au-delà de son origine est devenu un symbole de la culture burkinabè et un objet de fierté nationale, selon Abdoulaye TALL, le Ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat, et des Petites et Moyennes Entreprises, aussi président du conseil d’administration de l’Organisation Africaine de la Propriété Intellectuelle (OAPI).

Abdoulaye TALL, le Ministre du Développement industriel, du Commerce, de l’Artisanat, et des Petites et Moyennes Entreprises

Les autorités burkinabè ont foi que cette reconnaissance internationale permettra aux producteurs de vivre de leur art. « La labélisation de ce trésor culturel et historique permettra d’améliorer sa qualité, de limiter son imitation, de développer des marchés nationaux et internationaux,

D’accroître sa compétitivité et sa valeur marchande ainsi que les revenus des différents acteurs de la chaîne de production notamment les collecteurs de paille, les confectionneurs, les teinturiers et les garnisseurs », a indiqué Abdoulaye TALL.

Denis Bohoussou, le Directeur général de l’OAPI, a remis officiellement ce certificat d’enregistrement du chapeau de Saponé aux autorités et aux producteurs.  A l’entendre, ce certificat de reconnaissance protège le chapeau de Saponé de la contrefaçon.

Denis Bohoussou, le Directeur général de L’OAPI

« Si quelqu’un importe du Chapeau de Saponé, ça devient de la contrefaçon et les autorités de répression pourraient retirer ces produits du marché. Les produits qui ont une authenticité sont objet de copie illicite et la protection empêche cela et réserve la part de marché des producteurs », a-t-il expliqué.

Pour lui, l’érection du Chapeau de Saponé en Indication géographique protégée vient comme une invite à la rigueur dans le respect des exigences liées à la détention et la gestion du Label. Mais
les producteurs ont exprimé leur engagement à relever le défi.

« Nous nous engageons à faire du Chapeau de Saponé un tremplin pour le développement de la commune de Saponé, nous irons chercher les éléments qui servent à fabriquer ce chapeau et nous allons le fabriquer et vendre aux Burkinabè, aux Africains, aux Européens etc. », a lancé Kuiliga Nikiema, représentant les fils de la commune de Saponé.

La Société Coopérative simplifiée des producteurs du Chapeau de Saponé, a, par la voix de Serge Zongo, réitéré son engagement à élargir la base des producteurs et renforcer leur capacité afin de relever le défi de production en quantité et en qualité.

Le chapeau de Saponé labellisé est désormais identifiable et reconnaissable sur le marché national et international par tout consommateur à travers un signe qui sera apposé sur le chapeau.

Historiquement, l’existence du Chapeau de Saponé remonte au 13ème siècle sous le règne du Naaba Kouda de Saponé. Cet objet d’art est intégré comme une identité culturelle et historique de la commune de Saponé.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page