Coopération : Le Royaume-Uni veut envoyer des migrants illégaux au Rwanda

Kigali (Rwanda) – un accord a été signé ce jeudi 14 Avril 2022 à Kigali, la capitale rwandaise avec le Royaume-Uni. Ce document prévoit que le Rwanda accueille des migrants illégaux expulsés du territoire britannique.

La suite après cette publicité

L’accord signé par Priti Patel, le ministre de l’Intérieur du Royaume-Uni et Vincent Biruta, le ministre des affaires Étrangères du Rwanda donne la latitude à Londres d’envoyer au Rwanda des migrants et des demandeurs d’asile de diverses nationalités et ils pourront s’y installer de manière permanente s’ils le souhaitent.

« Nous avons convenu que les personnes arrivées illégalement au Royaume-Uni seront prises en considération pour être relocalisées au Rwanda afin que leur demande d’asile soit examinée. Les personnes qui y seront réinstallées recevront un soutien comprenant jusqu’à cinq ans de formation, ainsi qu’une aide pour leur hébergement, leurs soins de santé, afin qu’ils puissent s’épanouir » a expliqué l’officiel britanique Priti Patel avant que le Rwandais Vincent Biruta ne déclare ce qui suit : « En relocalisant les migrants au Rwanda, en investissant dans leur développement personnel et en leur offrant une éducation, un emploi et d’autres opportunités, nous leur donnons la chance de commencer une nouvelle vie dans notre pays en tant que membres à part entière de nos communautés ». 

Le Rwanda pourra accueillir « des dizaines de milliers de personnes dans les années à venir » selon le gouvernement britannique qui l’y accompagnera avec des mesures pécuniaires estimées à environ 100 milliards de Francs Cfa (120 millions de livres soit) destinés à financer tout le dispositif.

« De nombreux Rwandais savent ce que cela signifie d’être déplacé. Cela a façonné notre approche de la migration et de l’asile. Le Rwanda offre déjà refuge à près de 130 000 réfugiés, originaires de plusieurs pays, dont des voisins comme la RDC (République démocratique du Congo) et le Burundi ainsi que l’Afghanistan et les migrants de Libye », explique Vincent Biruta.

Cet accord fait débat notamment au Royaume-Uni où certaines ONG de défense des droits humains le juge inhumain et très coûteux. Le Rwanda quant à lui se réjouit de ce partenariat. Le Danemark avait également envisagé d’envoyer ses demandeurs d’asile vers des pays africains.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina24

Source : Africanews

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page