Prise en charge médicale des sportifs au Burkina Faso : Un Centre National Médico-Sportif ouvre ses portes

A compter de ce jeudi 28 avril 2022, les acteurs du monde sportif bénéficieront des soins sanitaires « adéquats» au centre National Médico-Sportif. En effet, la cérémonie d’ouverture des portes de ce centre, composé de deux départements, d’une valeur de 661 261 467 FCFA s’est tenue à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Dans la mise en œuvre de sa politique nationale sportive, le ministre en charge des sports, Abdoul Wabou Drabo a procédé à l’inauguration du Centre National Médico-Sportif du Burkina Faso (CNMS) dans les enceintes de l’Institut des Sciences Sportives et du Développement Humain (ISSDH), ce jeudi 28 avril 2022.

Ce bâtiment est composé de deux départements, notamment  celui médical et un autre département en charge de la lutte contre le dopage. Financé à hauteur de plus de 600 millions de Francs CFA, ce joyau ambitionne apporter une expertise médicale, paramédicale et sportive, par une prise en charge globale de l’athlète mais également en créant une synergie entre les praticiens médicaux et les autres membres de l’encadrement technique.

A ce titre, il est composé à ce jour, de 17 agents, dont des médecins, des infirmiers, des professeurs d’EPS, etc. Selon le directeur général du centre, Ibrahim Séré, on y trouve des salles de consultation, des salles de prévention des blessures, des salles d’exploitation fonctionnelle cardiaques et pulmonaires, un espace aquatique pour les récupérations. Bref, des équipements dédiés aux missions assignées au centre.

« Le personnel du centre vous rassure de leur devoir de s’approprier ce local, de contribuer à son animation et d’œuvrer pour sa pérennisation. Ce centre, il faut dire qu’au de delà des sportifs ambitionne également s’ouvrir à la population parce qu’il y a le sport professionnel et le sport amateur que nous prendrons en charge. Nous essayons de faire la promotion des activités sportives et de s’occuper également de ceux qui souffrent des malades cardiaques », a rassuré le directeur général.

Le ministre Wabou Drabo présent à la cérémonie d’inauguration de ce centre, a pour sa part qualifié la réalisation d’une « fierté nationale », de par sa particularité dans la sous-région. « Aujourd’hui nous venons d’inaugurer ce centre qui est un centre moderne, une première dans la sous-région. Ce centre œuvre à la promotion de la médecine du sport, la lutte contre le dopage, la lutte contre les pratiques interdites dans le sport. C’est le lieu pour moi d’encourager les acteurs à prendre soin des équipements et des infrastructures, afin que ce joyau soit profitable à la nation entière », a-t-il souligné.

Abdoul Wabou Drabo assurant sa disponibilité à soutenir la bonne marche du centre

La construction de ce centre, ainsi baptisé a débuté en 2019. A la date d’inauguration, plusieurs améliorations sont requises pour sa meilleure contribution, selon les dires du directeur. De ces améliorations, il a donc soumis des doléances au ministre, qui à son tour a tenu un discours rassurant. « Comme nous l’avons dit, nous allons prendre toutes les dispositions pour que ce centre soit à la hauteur des attentes des utilisateurs », a laissé entendre le ministre.

Abdoul Gani BARRY 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page