« Je slame pour la sécurité routière » : Kaboré Brice Landri champion de la 2e édition

La deuxième édition du concours « Je slame pour la sécurité routière » a connu son épilogue le 22 mai 2022 à Ouagadougou. Parmi les six finalistes, Kaboré Brice Landri a su se démarquer. 

La suite après cette publicité

Une moto et bien d’autres lots sont revenus à l’étudiant en 5e année à l’Université Joseph Ki-Zerbo qui s’est taillé la première place lors de la finale de l’édition 2022 de la compétition Je slam pour la sécurité routière.

L’initiative est de Wendlasida Kevin Zongo. Elle vise à promouvoir la sécurité routière à travers la sensibilisation de la jeunesse. « Je slam pour la sécurité routière vise à donner la parole à notre jeunesse. Jeunesse qui a été un moment mis à l’écart dans la politique de lutte en faveur de la sécurité routière. 

Quand on regarde la plupart des actions de communication déployées, on n’intègre pas assez la jeunesse. Donc je slame pour la sécurité routière s’est dit mais, on veut lutter contre un phénomène, l’incivisme routière et on associe pas les premiers concernés.

Nous allons associer les premiers concernés afin qu’ils puissent être impliqués dans cette nécessité de prise de responsabilité individuelle et collective pour que la lutte en faveur de la sécurité routière soit un succès », a décliné Wendlasida Kevin Zongo.

Wendlasida Kevin Zongo, initiateur du concours Je slam pour la sécurité routière

Pour le lauréat Kaboré Brice Landri, « Je slame pour la sécurité routière » a été une tribune pour faire passer un message de cœur au public. « Dans ma jeune formation de médecin, j’ai eu à passer dans le service de traumatologie et j’ai eu à porter un regard sur l’impact des accidents et comment ça se vit dans nos hôpitaux. 

 Ça m’a tellement marqué que j’attendais l’occasion pour restituer. Comme le disait un de nos professeurs, si les gens pouvaient avoir les yeux à l’hôpital, ils éviteraient beaucoup de faire ce qu’ils font sur la voie. Et moi j’ai voulu être ses yeux qui se plongent à l’hôpital pour transmettre à l’extérieur ce qui  se passe », a-t-il laissé entendre.

Kaboré Brice Landri, champion de la 2e édition

Le promoteur n’a pas caché sa satisfaction quant à l’engouement de la jeunesse et des partenaires, chose qui a garanti le succès de la deuxième édition du concours. Les 6 finalistes, en plus des lots, reçus ont été faits « ambassadeurs de la sécurité routière ».

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page