Éducation : 41,62 % de taux réussite au BEPC en 2022 contre 27, 74 % en 2021

Le ministère en charge de l’éducation nationale, ce vendredi 17 juin 2022, a dressé le bilan à mi-parcours du déroulement des examens et concours de la session 2022. Le ministère s’est félicité pour le respect du calendrier et le bon déroulement des premières épreuves (CEP, CAP, BEP et BEPC) et le baccalauréat dont les préparatifs sont toujours en cours. 

La suite après cette publicité

La redevabilité exige, le ministère en charge de l’éducation nationale fait le point sur le déroulement des examens et concours de la session 2022. Pour les premières épreuves, Ibrahima Sanon, secrétaire général du ministère en charge de l’éducation nationale, a relevé que pour le brevet d’études du premier cycle (BEPC), le taux de réussite au niveau national est de 41, 62 % (les filles 38,34% et les garçons 46,12%) contre 27, 74 % la session dernière soit une amélioration de 13,88%. 

« La région du Sahel a obtenu le taux de succès le plus élevé avec 53,37%. Le Centre-Nord réalise la moins bonne performance avec 37,89% de taux de succès », a informé le secrétaire général du MENAPLN.

Ibrahima Sanon, secrétaire général du ministère en charge de l’éducation nationale

Pour ce qui est des résultats des épreuves de l’enseignement technique et la formation professionnelle, le taux de réussite au brevet d’études professionnelles (BEP) et au certificat d’aptitude professionnelle (CAP) est de 69,73% (les filles 67,92% et les garçons 86,46%) contre 63, 39% en 2021, soit une augmentation 06, 34%. « Le résultat au BEP, toutes filières confondues, est de 54,81% et le CAP, toutes filières également, s’élève à 77, 47% », a précisé Ibrahima Sanon.

Aussi, le secrétaire général, a-t-il indiqué que les préparatifs des épreuves écrites du baccalauréat sont en train de s’achever et la composition débutera le 21 juin 2022 prochain. Et les premiers résultats sont attendus le 30 juin 2021 et le 7 juillet 2022 pour les résultats du second tour. Ibrahima Sanon a justifié le retard dans les préparatifs du baccalauréat du fait de l’inscription très tardive de certains candidats. 142 539 candidats prendront part à ces épreuves. 

Concernant le certificat d’études primaires (CEP), il a renseigné que quelques cas de retard de démarrage des opérations de correction ont été signalés mais les jurys sont déjà en pleine délibération.

Willy SAGBE

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page