Des jeunes offrent des vivres aux pensionnaires de l’Hôtel maternel de Ouagadougou

Ce samedi 25 juin 2022, un groupe de jeunes burkinabè vivant au pays  et à la diaspora a fait un don de vivres aux pensionnaires de l’hôtel maternel de Ouagadougou dont la plupart sont des orphelins ou des enfants en rupture familiale. Aux vivres, s’ajoute un autre don constitué de deux poubelles, toujours une initiative de ces jeunes.

La suite après cette publicité

C’est un don composé de lait, de l’huile, du riz et d’autres vivres que ce collectif des jeunes burkinabè a offert aux pensionnaires de l’hôtel maternel de Ouagadougou.

Cheik Fayçal Traoré

« Ce sont des enfants qui n’ont pas de familles, qui ont été souvent abandonnés. Nous pensons que ces enfants-là méritent l’action citoyenne, l’action solidaire de chacun des Burkinabè que nous sommes. C’est donc dans ce sens que nous avons estimé qu’il était opportun d’apporter un peu de joie à ces enfants mais aussi le réconfort pour ceux qui travaillent pour eux. 

Parce que nous savons parfaitement qu’ils abattent un travail extraordinaire qui mérite d’être soutenu par toutes les bonnes volontés », a laissé entendre Cheik Fayçal Traoré, porte-parole des donateurs.

Il a tenu à signifier la nature symbolique de leur geste en soulignant que l’important pour eux, ce n’est pas la quantité mais la gaieté qu’ils ont voulu donner à ces enfants à travers cette initiative.

« C’est l’espoir que nous donnons non seulement à ces enfants mais à tous les citoyens burkinabè pour qu’ils sachent que la situation que nous vivons aujourd’hui est suffisamment difficile ; c’est vrai mais si nous nous donnons la main, si ensemble nous nous mettons debout, nous pouvons arriver au bout de certaines choses. 

C’est pourquoi la symbolique pour nous est plus importante que la quantité. C’est vrai que nous avons apporté des vivres pour que ces enfants puissent avoir à manger, mais c’est vraiment une contribution complémentaire », a-t-il souligné en précisant que ce qu’ils ont apporté c’est en fonction des besoins que l’hôtel maternel leur a fait parvenir.

Salifou Younga, directeur de l’hôtel maternel a indiqué que le geste de ces jeunes vient les encourager dans ce qu’ils font. A l’entendre, ce geste arrive à point nommé, car l’hôtel maternel a vu ses effectifs accroître cette année avec plus de 90 enfants dont l’âge est compris entre 0 et 18 ans.

Salifou Younga, directeur de l’hôtel maternel 

« À chaque fois qu’il y a un soutien, ça arrive toujours à point nommé parce que les besoins sont aussi nombreux, c’est pour cela que tout ce qu’ils apportent d’autant plus qu’ils ont d’abord échangé avec nous pour voir dans quel domaine, nous souhaitons avoir du soutien, et donc tout ce qu’ils ont apporté peut vraiment être utile pour les enfants », a-t-il noté.

A la suite de leur don, ces jeunes ont planté trois arbres fruitiers au sein de l’hôtel maternel.

Willy SAGBE

Burkina24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page