Le gouvernement déplore la suspension du Burkina Faso des instances de la CEDEAO

La 61e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) s’est tenue le 03 juillet 2022 à Accra, République du Ghana, sous la présidence de S.E.M. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo, Président de la République du Ghana, et Président en exercice de la Conférence. Plusieurs décisions ont été prises.

La suite après cette publicité

Le Gouvernement du Burkina Faso note, entre autres, que le retrait des sanctions économiques et financières qui avaient été adoptées, lors du Sommet extraordinaire du 25 mars 2022, permettra au Burkina Faso de consolider sa coopération avec ses partenaires bilatéraux et multilatéraux.

Il exprime sa profonde gratitude à Son Excellence Monsieur Mahamadou ISSOUFOU dont la patience, l’écoute attentive et la mobilisation pour la cause du Burkina Faso ont permis aux deux parties d’aboutir à ce compromis.

Le Gouvernement, tout en déplorant le maintien de la suspension du Burkina Faso des instances de la CEDEAO, réaffirme sa volonté et sa détermination à conduire le processus de transition jusqu’au retour à un ordre constitutionnel normal avec l’accompagnement des partenaires.

communiqué du 05.07.2022
Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page