TABASKI : Le mouvement sunnite invite les musulmans à rester dans l’atmosphère de la prière

À l’occasion de la fête de l’Aid El Kébir communément appelée fête de la Tabaski, les fidèles musulmans du mouvement sunnite du Burkina Faso ont prié ce samedi 9 juillet 2022 au terrain d’en face de la salle de conférence de Ouaga 2000. Vu le contexte sécuritaire difficile actuel du pays, des intentions de prière ont été adressées à Dieu pour le retour de la paix au Faso.

La suite après cette publicité

Vêtus pour la plupart en boubous blancs, une marée humaine a pris d’assaut le terrain d’en face de la salle internationale de conférence de Ouaga 2000. Eux, ce sont des fidèles musulmans du mouvement sunnite du Burkina Faso qui sont venus prier en l’occasion de la fête de Tabaski. C’est à travers des prières des invocations que l’officiant principal, docteur Mohamad Ishak Kindo a conduit ses fidèles dans ces moments d’intimité avec leur créateur.

Dr Mahamad Ishak Kindo

Après une série d’invocations notamment consacrées au retour de la paix au pays des Hommes intègres,  docteur Mahamad Ishak Kindo a pris quelques 30 minutes pour son prêche. Il a, à cet effet invité les fidèles musulmans réunis ici pour la circonstance à vivre réellement l’islam. Il a noté que certains se déclarent être de l’islam mais leurs agissements ne vont pas en droite ligne avec ce que recommandent le Coran et l’islam.

À la suite du docteur Mahamad Ishak Kindo, le président du mouvement sunnite du Burkina Faso, El Hadj Oumarou Zoungrana a exhorté les fidèles musulmans à rester dans l’atmosphère de la prière notamment à poursuivre des invocations qui dit-il, sont censées prendre fin le mardi 12 juillet 2022 dans la soirée. La fête en Islam, ce n’est pas synonyme de se laisser emporter par les pratiques malsaines, selon le président du mouvement sunnite du Burkina Faso.

El Hadj Oumarou Zoungrana, président du mouvement sunnite du Burkina

«Quand on dit fête en Islam, ça ne veut pas dire aller danser et boire. Non mais c’est d’aller à la maison continuer les invocations que nous avons débutées depuis hier. Et ça va continuer jusqu’à mardi soir. L’immolation va commencer aujourd’hui, demain, après demain et jusqu’au mardi. Voilà le message que j’avais à lancer mes frères musulmans», a-t-il encouragé.

Il est aussi revenu sur l’essence même de cette fête qui, à l’entendre remonte du temps d’Abraham à qui, Dieu a demandé de Lui faire un sacrifice ou encore Lui de l’immolation mais ce dernier n’avait rien sur lui pour le sacrifice. C’est là qu’Abraham a pris son fils avec l’accord de celui-ci pour faire l’immolation.

Mais en fin de compte Dieu pourvoira et va disposer un bélier à la place de l’enfant pour qu’Abraham fasse le sacrifice ou encore l’immolation pour certains. C’est depuis cette époque que la fête de l’Aïd El Kébir a été instituée.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page