« Retour de Blaise Compaoré sous le couvert d’une réconciliation mal ficelée et mal négociée » (Jeunesse sankariste unie)

Ceci est une déclaration de la Jeunesse sankariste unie (JSU) sur l’actualité nationale. 

Ces derniers 24 heures, nous avons suivi avec beaucoup d’intérêt le développement de l’actualité avec le retour de l’ancien président Blaise Compaoré, celui-là même qui a été contraint à l’exil par le peuple insurgé, les 30 et 31 octobre 2014.

La suite après cette publicité

Dans l’affaire Thomas Sankara et ses 12 compagnons d’infortunes, un mandat d’arrêt international a été décerné contre le sieur Blaise Compaoré. En effet, les tentatives d’amener le principal accusé et de faire face à la justice et, par la même occasion, de s’assumer devant le peuple Burkinabè et devant l’histoire, des faits concomitants à l’assassinat sauvage et barbare des suppliciés du 15 octobre 1987, sont restées vaines.

Si durant plus d’une trentaine d’années, le clan Compaoré a tout mis en œuvre pour empêcher que la lumière soit faite sur Sankara et ses compagnons, force est de reconnaître que le 11 octobre 2021, la justice militaire a décidé de l’ouverture de ce qu’il convient de qualifier de « procès pour l’histoire ». Et à l’issue de 6 mois de procès, le tribunal militaire a livré son verdict le 6 avril dernier en condamnant Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré à perpète.

Le monde entier s’est joint au peuple burkinabè pour saluer le professionnalisme et la qualité du travail abattu par la justice militaire. Dans un communiqué rendu public le 6 juillet dernier, le gouvernement burkinabè, contre toute attente, a décidé du retour de Blaise Compaoré sous le couvert d’une réconciliation mal ficelée et mal négociée aux desseins inavoués.

Au regard de ce piétinement de l’appareil judiciaire, tout porte à croire que les putschistes ou pseudo-réconciliateurs, tentent d’assassiner l’État de droit et la démocratie au Burkina Faso. Aux yeux du peuple burkinabè, aucun citoyen, épris de paix et de justice, n’ose imaginer que dans un État dit de droit, on puisse faire fi à des décisions de justice et les piétiner à sa guise.

Au regard de ses faits aggravants, nous, Jeunesse Sankariste Unie, héritière des hautes luttes pour la paix et la justice :

1-Ne saurons cautionner une telle mascarade politique pour la restauration d’un clan politique sous le couvert d’une réconciliation nationale dont le seul objectif est de ramener Blaise Compaoré et le CDP au pouvoir ;

2Saluons la décision courageuse de leurs Excellences Michel Kafando, Yacouba Isaac Zida et Roch Marc Christian Kaboré à ne pas se faire embarquer dans le navire suicidaire de Damiba et son MPSR ;

3Déplorons l’attitude des autorités de la transition dans la conduite mafieuse du processus de la réconciliation nationale en faisant fi du triptyque. La JSU s’insurge contre cette forme d’impunité orchestrée par le MPSR qui ruse avec le peuple;

4-Rappelons la séparation stricte des pouvoirs;

5-Condamnons la  manœuvres du genre à saper les décisions de justice dans l’affaire Thomas Sankara et ses 12 compagnons;

6-Invitons le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba au strict respect de la mémoire des suppliciés du 15 octobre 1987 dont les restes attendent inhumation ;

7-Invitons également le président Damiba au respect de la mémoire des victimes de l’insurrection populaire et du coup d’Etat manque de 16 septembre 2015 ainsi que toutes les personnes pour la lutte contre l’impunité;

8-Demandons l’arrestation pure et simple de Blaise Compaoré conformément au mandat d’arrêt et son incarcération pure et simple, car pour nous, il n’y a pas de super Burkinabè qui soit au-dessus de la loi ;

Nous appelons ses militants et sympathisants à rester mobilisés pour tout éventuel mot d’ordre qui viendrait à être lancé.

Ensemble, nous sommes plus forts!

Fait à Ouagadougou le 8 juillet 2022

Le bureau exécutif

Abdoul Salam Traoré, SG de la J.S.U

Écouter l’article
publicite


publicite

B24 Opinion

Les articles signés B24 Opinion sont soumis par nos lecteurs et/ou des libres penseurs et n'engagent que la responsabilité de leurs auteurs.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page