Le Burkina veut booster ses relations de Coopération avec la République fédérale démocratique d’Éthiopie

La Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération régionale et des Burkinabè de l’extérieur, Olivia R. Rouamba, multiplie les rencontres pour plaider la cause du Burkina Faso.

La suite après cette publicité

C’est ainsi qu’elle a été reçue cet après-midi du 11 juillet 2022 par le vice-Premier Ministre et Ministre des Affaires étrangères de la République fédérale démocratique d’Éthiopie, Son Excellence Monsieur Demeke Mekonnen dans le but de renforcer la coopération bilatérale avec l’Ethiopie.

C’est dans cette dynamique et sur la base de l’accord-cadre de coopération avec l’Ethiopie, que Madame la Ministre a proposé la tenue d’une commission mixte de coopération en vue d’évaluer sa mise en œuvre et pour y intégrer d’autres domaines d’intérêt mutuel comme la sécurité, la lutte contre le terrorisme et l’artisanat.

Dans la perspective de renforcer l’axe Ouagadougou-Addis Abeba, Madame la Ministre a proposé la signature d’un accord d’exemption de visa entre les ressortissants des deux pays en vue de faciliter les échanges. Aussi a-t-elle proposé des visites officielles réciproques à son homologue éthiopien qui a, séance tenante, accueilli favorablement cette proposition.

Volet partage d’expériences, le Burkina veut s’inspirer du marketing institutionnel performant et du savoir-faire de l’Éthiopie en termes de négociation d’Accords de siège vu le nombre des organisations internationales et africaines représentées à Addis-Abeba. 

Elle a terminé en invitant, l’Ethiopie à prendre part à la 7ème édition du salon Africallia, le forum ouest-africain de développement des entreprises et à la16ème édition du salon international de l’artisanat de Ouagadougou (SIAO).

En réponse à la Ministre ROUAMBA, le Vice-Premier Ministre, Demeke Mekonnen, a salué l’opportunité qu’elle donne aux deux pays de réactiver leur coopération bilatérale à une période où chacun d’eux est dans une phase de réconciliation nationale. Ainsi s’est-il appesanti sur le processus de réconciliation en cours en Ethiopie consécutif à la crise au Tigré et qui se veut inclusif avec l’implication de l’Union africaine qui a nommé un facilitateur en la personne de l’ancien Président nigérian Olusegun Obasanjo.

Concernant la proposition d’exemption de visa entre les ressortissants des deux pays, S.E.M MEKONNEN a instruit ses services techniques de travailler avec l’Ambassade du Burkina Faso à Addis Abeba et en collaboration avec le service éthiopien de l’immigration et faire des propositions concrètes.

Sur les difficultés aéroportuaires et désagréments que subissent les ressortissants Burkinabè à l’aéroport d’Addis – Abeba, le Vice-Premier Ministre a rappelé que l’Ethiopie avait déjà pris des engagements pour résoudre ces problèmes.

Les deux personnalités se sont quittées sur des engagements pris en faveur du renforcement des relations entre les deux États et l’amitié entre les deux peuples.

Amadou Ardho DICKO
Attaché de Presse à l’Ambassade/ Mission Permanente du Burkina Faso à Addis-Abeba 

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page