SOS Sang sensibilise les agents du CSC sur le don du sang

Les membres de l’association SOS Sang étaient dans les locaux du Conseil Supérieur de la Communication (CSC) pour sensibiliser les agents du service sur la nécessité de donner son sang. C’était ce jeudi 14 juillet 2022 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Les services de santé ont régulièrement besoin de sang pour répondre aux urgences médicales qui surgissent quotidiennement. Chaque jour, des personnes risquent de perdre la vie par manque de sang. Dans cette période hivernale, le besoin se fait plus sentir à cause du paludisme.

L’association SOS Sang, conscient de l’importance du don de sang, organise depuis plusieurs semaines, une campagne de sensibilisation et de collecte de sang dans les services publics et privées de la ville de Ouagadougou.

Ce jeudi matin, c’était au tour du CSC de bénéficier d’une séance de sensibilisation avant la collecte qui interviendra dans la journée du vendredi 15 juillet 2022.

Jean Bosco Zoundi, président national de SOS Sang, a laissé entendre que le CSC est avant tout un service public de l’Etat qui, depuis 3 années a intégré le don de sang dans le quotidien de ses agents en cette période palustre. Il a d’ailleurs rappelé l’importance pour tout un chacun d’intégrer le don de sang dans son quotidien. Car mine de rien, c’est un geste simple qui sauve des vies.

« Il est important de donner de son sang car il n’y a pas un autre mécanisme pour avoir du sang lorsque nous sommes dans le besoin. C’est important que ça sauve des malades et des vies. De plus pour les enfants et les femmes dans les maternités » a-t-il expliqué.

Jean Bosco Zoundi
Jean Bosco Zoundi, président national de SOS Sang

Cependant, il est nécessaire de remplir certaines conditions pour pouvoir donner son sang. Et cela requiert la bonne santé, un âge compris entre 18 et 60 ans, un poids égal ou supérieur à 50kg et n’avoir jamais été transfusé…

Il est aussi important de préciser qu’une personne bien portante qui donne de son sang ne risque rien en principe si l’aptitude est vérifiée avec l’agent de santé. Car le sang se renouvelle continuellement dans l’organisme de l’homme, ce qui constitue un avantage pour le donneur.

Rappelons que SOS Sang est une association qui regroupe des donneurs de sang et œuvre dans la promotion, l’organisation et la collecte de sang dans les 13 régions du Burkina Faso.

Flora KARAMBIRI

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page