Burkina Faso : La situation sécuritaire et humanitaire au cœur des préoccupations de la 14e session ordinaire de l’ONSL

Ce vendredi 15 juillet 2022, s’est ouverte la 14e  session ordinaire de l’Organisation Nationale des Syndicats Libres (ONSL). La session est prévue pour 48 heures. Les congressistes venus des différentes corporations vont mener des réflexions autour du thème « Face aux défis sécuritaire et humanitaire, l’ONSL s’engage à l’éveil de conscience des travailleuses, travailleurs ». 

La suite après cette publicité

Le Burkina Faso fait face à une crise sécuritaire, humanitaire sans précédent. En effet le pays enregistre plusieurs déplacés internes, des écoles fermées, les services publics et privés ne sont pas en reste. Ce qui justifie d’ailleurs le choix du thème de ce 14e congrès de l’ONSL : « Face aux défis sécuritaire et humanitaire, l’ONSL s’engage à l’éveil de conscience des travailleuses, travailleurs ».

Selon Paul Nobila Kaboré, secrétaire général sortant de l’ONSL, ce thème permettra aux congressistes « de s’interroger et de prendre en compte les préoccupations des travailleuses et travailleurs des bases et des sections frappées par l’impact de la situation sécuritaire, sanitaire et humanitaire mettant en péril la vie économique et sociale ».

Paul Nobila Kaboré secrétaire général sortant de l'ONSL
Paul Nobila Kaboré secrétaire général sortant de l’ONSL

Près de 50 ans de lutte syndicale

Il a souligné que la situation est préoccupante mais grâce à la cohésion sociale et le dialogue social, elle va se décanter. Au-delà des réflexions sur la thématique, il sera aussi question de dresser le bilan financier, de revoir le règlement intérieur et de procéder à l’élection du nouveau bureau de l’ONSL. Désormais, l’ONSL devra faire sans son « infatigable » secrétaire général qui a décidé de s’éclipser après 50 ans de lutte syndicale environ.

« Je suis syndiqué depuis 1974 et j’ai contribué tant bien que mal à apporter ma contribution, j’ai même fait la prison au nom du syndicat et pour mon organisation, l’Organisation Nationale des Syndicats Libres (ONSL) », s’est-il souvenu. 

Les congressistes
Les congressistes

Ancien camarade de lutte des corporations syndicales, Bassolma Bazié devenu aujourd’hui ministre en charge de la fonction publique, a marqué le coup par sa présence auprès de ses anciens compagnons.

La loi 028 du code de travail en phase d’être revue

Il a, à cet effet réaffirmé son soutien à ses anciens compagnons car  a-t-il fait savoir, « les valeurs que nous sommes en train de défendre ne sont pas des valeurs d’individus ; ce sont des valeurs de constructions dans notre pays, ce ne sont pas des valeurs d’individus, ce sont des valeurs qui doivent marquer l’histoire de notre pays ».

Aussi, a-t-il rassuré ses camarades de lutte quant à une revalorisation des salariés qui se résume sur la loi 028 portant code du travail qui est sur le point de se concrétiser.

Aminata Catherine SANOU et Amira SANOU 

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page