Alassane Bala Sakandé : «Je tiens à reconnaître nos erreurs et à demander pardon à l’ensemble des militants du MPP»

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) tient la première session de l’année 2022 de son Bureau politique ce samedi 16 juillet 2022 au palais de la jeunesse et de la culture Jean Pierre GUINGANE, à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Alassane Bala Sakandé, président du parti, évoquant la liberté de leur camarade et ancien président du Faso, Roch Kaboré, a laissé entendre que «les camarades ou ex-camarades qui veulent redevenir des camarades, la porte du MPP est toujours ouverte pour ceux qui veulent revenir».

Il a ensuite fait savoir que leur session se tient dans un contexte particulier, marqué majoritairement par le terrorisme. Contexte donc, qui explique l’absence de nombreux de leurs camarades des provinces et régions à fort défi sécuritaire.

« Le MPP étant une émanation du peuple, ce qui arrive au peuple, nous le prenons à notre compte. Et c’est pour toutes ces victimes du terrorisme que je vous demande de vous mettre debout pour qu’ensemble, nous puissions observer une minute de silence en leur mémoire», a-t-il ensuite demandé.

L’objet principal du présent bureau politique national, des dires de Bala Sakandé, est le dévoilement du rapport du bureau exécutif national au bureau politique national. Avant le dévoilement intégral du rapport, qui est prévu se faire à huis-clos, Bala Sakandé a lâché quelques bribes de son contenu.

« Ce rapport contient à la fois les activités de notre parti depuis le dernier bureau politique national tenu en novembre et les activités passées avant, après le coup d’Etat.

Il vous souviendra que nous avons mis une commission en place et elle a livré ses conclusions. Dans ce rapport, les conclusions de ce même rapport s’y retrouvent…

J’avoue que, lorsque nous avons eu vent des conclusions, on s’est dit comment le MPP a pu tenir depuis-là jusqu’à aujourd’hui tellement les frustrations étaient grandes à tous les niveaux; des membres du bureau exécutif, bureau politique, militants, responsables de structures, hommes femmes, jeunes, tout le monde a dit ce qu’il ressent au fin fond de lui-même.

Et cette expression des frustrations accumulées aujourd’hui est venue au moment où je suis le président du parti. Donc, moi en tant que président du parti, au nom de mes prédécesseurs, au nom de l’actuelle direction, je tiens à reconnaître nos erreurs et à demander pardon à l’ensemble des militants du MPP», a dit Alassane Bala Sakandé, en mot d’ouverture de la session.

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page