Journée mondiale de la Population 2022 : Le Burkina Faso célèbre sous le signe de la résilience

Le ministère de l’Économie, des Finances et de la Prospective a procédé au lancement des activités commémoratives de la journée mondiale de la population de l’année 2022, ce mardi 19 Juillet 2022 à Ouagadougou.

La suite après cette publicité

Le Burkina Faso à l’instar de la communauté internationale commémore la journée mondiale de la population autour du thème : « 8 milliards d’êtres humains sur la Terre : vers un avenir résilient, exploiter les opportunités et garantir les droits et les choix de toutes et de tous ».

Pour Nicolas Kobiané, secrétaire général du ministère de l’économie, des finances et de la prospective, la célébration de la 32è journée mondiale de la population revêt d’une signification particulière ou moment où le monde est en phase de franchir le cap de 8 milliards d’habitants sur la terre le 15 novembre prochain.

« Bâtir à l’horizon 2030, un capital humain bonne santé et bien formé »

« Cela est l’occasion de célébrer les avancées en matière de santé qui ont permis d’allonger la durée de vie et de baisser sensiblement les taux de mortalité surtout dans l’enfance », indique-t-il.

Selon Seglaro Abel Somé, Ministre de l’économie des finances et de la prospective, président du Conseil National de la Population (CNP), le gouvernement burkinabè met au centre de sa vision le développement du capital humain au regard de la jeunesse de sa population.

« La vision de cette stratégie est de bâtir à l’horizon 2030, un capital humain en bonne santé et bien formé qui met tout son potentiel au service du développement économique du Burkina Faso pour une prospérité partagée de tous », informe-t-il.

Seglaro Abel Somé, Ministre de l’économie des finances et de la prospective, président du Conseil National de la Population (CNP)

Les projections des Nations Unies (2019) prévoient une augmentation de la population mondiale au cours des années prochaines passant de 8 milliards actuellement à 9, 7 milliards en 2050 et qui pourrait atteindre 11 milliards en 2100.

« Les femmes se voient refuser leurs droits fondamentaux »

A écouter Cheikh Mohamed Tidiane Mbengue, représentant résident par intérim du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), le Burkina Faso a engrangé des avancées en matière de démographie. Cependant le représentant de l’UNFPA note des manquements dans le respect des droits de la femme.

« Dans de nombreuses régions, les femmes se voient refuser leurs droits fondamentaux en matière de santé sexuelle et reproductive ou même à ne pas participer à la prise de décision », a-t-il souligné.

Cheikh Mohamed Tidiane Mbengue, représentant résident par intérim du Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA)

Face aux défis qui se posent à ces 8 milliards d’êtres humains sur la terre, les priorités en matière de développement doivent être orientées vers un monde résilient selon Nicolas Kobéané qui trouve important de rappeler la responsabilité collective qui est la préservation de la planète terre.

Entre autres, des actions de communications sur la démographie, des offres de services de santé de reproduction sont les activités en vue dans le cadre de la commémoration de la journée mondiale de la population 2022 au Burkina Faso.

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page