Burkina Faso : Le ministre de la santé lance un message de sensibilisation contre le cholera

Il est su de tous que le 3 juillet dernier, le ministère en charge de la Santé a déclaré une épidémie de cholera après la confirmation d’un cas de contamination au centre médical de Kantchari, province de la Tapoa, dans la région de l’Est du Burkina Faso. Présent donc, à Koudougou, le lundi 18 juillet 2022, le Dr Robert Lucien Jean Claude Kargoukou, ministre de la Santé s’est prononcé sur le sujet qui a fait trembler plus d’un. 

La suite après cette publicité

« Nous l’avons fait et dit dans le communiqué qui a apparu, nous avons effectivement enregistré un  cas de choléra dans le district sanitaire de Diapaga dans la province de la Tapoa, dans la région de l’Est.

C’est un cas qui a été consulté au centre médical de Kantchari, pour une symptomatologie faite de selle liquide happeuse, de vomissement incoercible. Et devant cette symptomatologie, les agents de santé bien formés qu’ils sont ont immédiatement pensé à un cas suspect de choléra.

Et les prélèvements qui ont été faits et transmis au laboratoire national de santé publique, qui est le laboratoire national de référence, cela a confirmé qu’il s’agissait effectivement d’un cas de choléra », confie le ministre de la santé, Robert Lucien Jean Claude Kargougou.

Robert Lucien Jean Claude Kargoukou, ministre de la santé

Ce faisant, le chef du département de la santé rassure que des dispositions sont prises au maximum pour contenir le danger. « Je voudrais vous rassurer que toutes les dispositions en matière de renforcement de la surveillance épidémiologique à travers la mise à disposition des directives de surveillance et de prise en charge, ont été données à tous les directeurs régionaux de la santé de l’hygiène publique, les intrants en matière de médicament de prise en charge, en matière de désinfection, ont été mis à disposition des structures », renseigne-t-il.

« Il faut se laver les mains avant de manger »

Pour donc couper les pieds du fléau, Jean Claude Kargougou a lancé un message de sensibilisation à l’endroit des populations, pour qu’elle observe des mesures d’hygiènes : « Il faut se laver les mains avant de manger, il faut se laver les mains quand on utilise les latrines, il faut autant que possible manger des aliments qui sont bien cuits. C’est extrêmement important surtout en cette période hivernale ».

Par ailleurs, le patron en charge de la santé a remercié l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), et l’ensemble des partenaires techniques et financiers, pour leurs appuis techniques dans la gestion de cette situation qui est aujourd’hui sous contrôle, dit-il.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page