Réconciliation nationale : Le concept « je donne Ma main pour la Réconciliation et la Paix » lancé à Bobo

Le comité de l’appel de Manéga a organisé un Cross populaire ce mercredi 20 juillet 2022 à Bobo Dioulasso. Un cross pour faire passer le message sur la réconciliation avec pour thème « je donne Ma main pour la Réconciliation et la Paix ». Une façon pour le comité d’appeler les uns et les autres à prendre à bras le corps la nécessité de se mettre ensemble afin que dans l’acception des uns et des autres, tous accompagnent les autorités pour une sortie de crise qui continue d’endeuiller la population.

La suite après cette publicité

Autorités coutumières et religieuses, forces de défenses et de sécurités, femmes, jeunes et étudiants, de la ville de Bobo-Dioulasso, tous ont répondu présents à l’Appel du Comité D’appel de Manéga. Vêtus de tee-shirts marqués « Je donne ma main pour la Réconciliation et la Paix » ils ont battu le pavé, de la Place Tiéfo Amoro au rondpoint des Nations pour revenir à la place Tiéfo Amoro. Le message n’est autre que d’inviter les populations à faire de la question de la réconciliation leur cheval de bataille pour le retour de la paix au Burkina Faso.

Lookman Sawadogo, Secrétaire Général du Comité de l’Appel de Manéga, a fait savoir que le sport est facteur de cohésion sociale.

Si y a la réconciliation, on aura la cohésion sociale…

« Vous avez vus les FDS, les femmes et les jeunes on a tout le monde regroupé dans le sport qu’on fait. Dans l’énergie positive on passe le meilleur message. Et tous ceux qui nous voient en passant eux aussi prennent le message. Le message il est court précis et profond « Je donne ma Main pour la réconciliation et la Paix ». Le message engage chacun de nous. Et qui donne la main c’est d’abord une personne qui est victime du tort d’autrui c’est aussi celui qui a été auteur lui-même d’un tort à l’encontre de son prochain. Nous allons jouer un rôle de les accompagner parce que le choix qu’on a vu, c’est le pardon qui nous permet d’aller vers la réconciliation. Si y a la réconciliation, on aura la cohésion sociale. On aura une unité nationale aussi forte dans ce contexte qui va aider nos FDS à mieux combattre l’adversaire », a-t-il laissé entendre.

Le concept « je donne Ma main pour la Réconciliation et la Paix » lancé à Bobo

Pour les autorités administratives cette initiative est à saluer en ce sens où elle vise à rassembler les Burkinabé au tour de la question de la réconciliation chose qui pourrait contribuer à ramener la paix au Burkina Faso.

« C’est une initiative qui est venue des jeunes qui sont convaincus et qui avaient foi à ce qu’ils lançaient comme mouvement. Nous avons vu aujourd’hui avec la mobilisation, le message fort « Je Donne Ma Main pour la Réconciliation et la Paix » nous avons compris la nécessite de rechercher la paix par tous les moyens », a affirmé Karim Ouédraogo, représentant le gouverneur des Hauts-Bassins.

Beaucoup de gens prennent la réconciliation nationale comme une affaire politique.

Le parrain, El Hadj Baba  Amadou Dayo, lui invite tous les Burkinabé à suivre ce mouvement de la réconciliation et de la paix pour que le pays retrouve son bon vivre d’entend.

« Beaucoup de gens prennent la réconciliation nationale comme une affaire politique. Tant que la population ne se réconcilie pas, on ne peut pas travailler. Ce que je demande à la population, est qu’on se donne les mains et ne pas mettre la politique au-devant de choses afin d’accompagner les autorités de la transition pendant ces deux ans dans leur mission de réconciliation avant de remettre le pouvoir aux politiciens et les choses vont continuer comme avant », a-t-il relevé.

Lire également 👉Réconciliation nationale : « La locomotive est mise en marche par le président Damiba » (Lookman Sawadogo)

En plus, Monseigneur Anselme Titiama Sanon Membre du Comité de l’Appel de Manega, a fait savoir que le monde compte 8 milliards de personnes. Il a demandé d’être des « voisins aimables ».

En rappel, l’appel de Manéga est une initiative citoyenne et une interpellation pressante en lien avec la situation nationale dans le sens de la préservation de l’unité nationale. Il prône la cohésion sociale et le vivre ensemble contre toutes formes d’incitations à la haine, à la division et à l’opposition aux seins des composantes de la Nation.

Écouter l’article
publicite


publicite

Rédaction B24

L'actualité du Burkina 24h/24.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page