Réconciliation nationale : « La locomotive est mise en marche par le président Damiba » (Lookman Sawadogo)

Le Comité de l’Appel de Manéga a procédé au lancement du concept « Je donne ma main pour la réconciliation et la paix » ce mercredi 13 juillet 2022 à Ouagadougou. C’était également le lieu pour les acteurs de l’Appel d’encourager le processus de réconciliation engagé par les autorités de la transition.

La suite après cette publicité

L’Appel de Manéga a lancé son concept « Je donne ma main pour la réconciliation et la paix » dans le cadre de la poursuite de ses actions de promotion de la réconciliation entamées depuis 2019. Par ce concept, l’Appel de Manéga invite chaque Burkinabè à donner sa main à l’autre.

« Nous voulons qu’on brise le mur de la méfiance, de la haine, de la distanciation. Nous appelons tous les citoyens à manifester par ce geste simple leur grand sens de pacifisme, de patriotisme, de tolérance et d’adhésion à la réconciliation et à la paix dans notre pays. 

Il s’agit aussi d’encourager, d’aider moralement et provoquer le déclic chez ceux-là qui ont des difficultés, des blocages et certaines raisons pour ne pas pardonner, à pouvoir aller au dépassement de soi et à pouvoir pardonner eux aussi », a expliqué madame Oulon Koudougou, membre de l’Appel de Manéga.

Madame Oulon Koudougou, membre de l’Appel

« C’est un acte majeur très significatif »

D’ailleurs, l’Appel de Manéga marque sa satisfaction à l’élan engagé par le président du Faso dans le cadre de la réconciliation nationale. Ainsi, le retour de certains exilés politiques comme Blaise Compaoré est salué par l’Appel. « C’est un acte majeur très significatif au sommet tendant à la décrispation politique et qui offre définitivement des bases positives à l’entreprise de réconciliation nationale ». 

Aucun processus n’est rectiligne, selon Lookman Sawadogo, le Secrétaire général de l’Appel de Manéga, qui, invite le président Damiba à la patience tout en gardant en ligne de mire les résultats. « Politiquement, c’est un acte majeur que le président Damiba a eu le courage et l’audace de l’initier. Mais tout ce qui se dit, rien ne nous étonne. Au contraire ça ne nous émeut pas parce que nous, on est serein et on est confiant que tout processus appelle cela.

C’est pour cela nous sommes dans notre processus de plaidoyer en appelant les acteurs à ne pas se lasser encore moins faire des jugements sur X ou Y. Pour nous, la locomotive de la réconciliation avait été démarrée par le président Kaboré, la locomotive est mise en marche par le président Damiba », a indiqué le secrétaire général de l’Appel de Manéga. 

Le Comité de l’Appel de Manéga entend poursuivre ses actions de sensibilisation, d’éveil, d’éducation et de conscientisation autour des questions liées à la réconciliation nationale.

Akim KY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page