Lutte contre les Violences Basées sur le Genre : Le projet PROSARE vole au secours des directions provinciales en charge de l’action humanitaire du Centre-Est et de l’Est

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet PROSARE, le consortium Plan international Burkina, jhpiego et ABBEF a offert du matériel informatique aux 8 directions provinciales de la solidarité nationale et de l’action humanitaire des régions du Centre-Est et de l’Est. Ce matériel d’un coût global de 10 millions et demi de FCFA a été acquis grâce au financement de l’Union Européenne et vise à renforcer les capacités opérationnelles des structures intervenant dans la lutte contre les Violences Basées sur le Genre (VBG) et le respect des droits de l’enfant. La remise du matériel est intervenue ce jeudi 21 juillet 2022 à Koupéla.

La suite après cette publicité

C’est un matériel constitué de 8 lots composé chacun d’un ordinateur de bureau, d’une imprimante multifonction et d’un onduleur de régulation de tension que les 8 directions provinciales de la solidarité nationale et de l’action humanitaire ont reçu de la part du consortium Plan International Burkina, jhpiego et ABBEF.

Une vue du matériel informatique offert par le projet PROSARE

Ces dernières années, les services de l’Etat en charge de la solidarité nationale et de l’action humanitaire ont vu leurs services beaucoup plus sollicités à cause de la crise sécuritaire et humanitaire alors que les moyens de prise en charge n’ont pas suivi.

C’est donc dans le souci de renforcer l’offre de services en matière de lutte contre les violences basées sur le genre et permettre aux agents des directions provinciales de la solidarité nationale et de l’action humanitaire des régions de l’Est et du Centre-est de travailler dans de meilleures conditions que le consortium avec l’appui de l’Union européenne met à la disposition des 8 directions provinciales de la solidarité nationale et de l’action humanitaire des deux régions ces équipements informatiques.  

Désormais nantis de ces nouveaux outils informatiques, ces structures de l’Etat devront pouvoir améliorer leurs prestations quotidiennes au profit des bénéficiaires notamment la collecte des données de qualités dans le cadre de la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG).

Mahomet Ouédraogo, directeur du Bureau régional de Plan International pour les régions du Centre-Est et de l’Est

« C’est un soutien qui ne répond pas à tous les besoins de nos partenaires, mais nous estimons que c’est quelque chose qui va leur apporter un soulagement dans un domaine en attendant qu’on trouve d’autres contributions pour les autres aspects », s’est exprimé le directeur du Bureau régional de Plan International pour les régions du Centre-Est et de l’Est, Mahomet Ouédraogo.

Le Secrétaire Général de la province du Kouritenga, Patrice Ouédraogo, représentant le Haut-commissaire du Kouritenga,  a quant à lui, exprimé toute sa gratitude à l’endroit de Plan international bureau du Centre-Est et de l’Est et ses partenaires pour ce précieux don qui va améliorer les prestations des différents acteurs dans le domaine des VBG et la promotion du droit de l’enfant.

Patrice Ouédraogo, Secrétaire Général de la province du Kouritenga: « Nous interpellons les structures bénéficiaires à une gestion efficace du matériel pour de meilleure rendement dans les différents services ».
Raymond Paré (directeur provincial en charge de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Koulpélogo: « ce matériel vient combler un déficit dans nos différentes directions provinciales ».

Pour les structures bénéficiaires, ce don constitue un bol d’air qui va booster leurs capacités opérationnelles. « D’abord ce sont des besoins exprimés sur le terrain parce que ce matériel vient combler un déficit dans nos différentes directions provinciales.

Ce matériel vient renforcer notre capacité opérationnelle sur le terrain et de ce fait améliorer les offres de services qui concourront à améliorer les capacités de prise en charge des bénéficiaires, améliorer davantage nos collectes de données à travers nos populations cibles », a déclaré le directeur provincial en charge de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Koulpélogo, Raymond Paré. Il a exprimé au nom des bénéficiaires, toute leur gratitude aux donateurs et a assuré de l’utilisation efficace et efficiente du matériel.

Le projet PROSARE est un projet piloté par le consortium Plan international, jhpiego et ABBEF qui ont jugé nécessaire de combiner leurs expertises dans les régions du Centre-Est et de l’Est afin de voler au secours des enfants et de leurs communautés. Ce projet vient en appui au gouvernement pour améliorer les indicateurs dans la santé, dans la santé reproductive, dans la lutte contre les violences basées sur le genre et l’état civil. 

Maxime KABORE 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page