Cohésion sociale : L’Association Destin en Main veut jouer sa partition

En marge du lancement officiel de ses activités, l’Association Destin en Main (ADM) a tenu une cérémonie d’installation de son bureau national, ce lundi 1er août 2022.  

La suite après cette publicité

Depuis plusieurs années, le Burkina Faso est en proie à l’extrémisme violent avec son corollaire d’attaques terroristes et la résurgence des conflits communautaires entraînant des tueries. Cela, pour plusieurs raisons souvent liées à des facteurs religieux, géographiques, socio-économiques ou politiques avec pour conséquences la remise en cause du vivre ensemble.

C’est consciente des enjeux liés à l’effritement du tissu social, à la préservation de la paix, que plusieurs personnes se sont regroupées autour d’une association dénommée, Association Destin en Main (ADM), pour mener diverses actions en faveur de la cohésion sociale et du développement durable du Burkina Faso.

Les membres du bureau de l’ADM

Consciente que la restauration de la paix et le dialogue entre les communautés affectées par la crise des forces du mal passent tout d’abord par la communication et le dialogue, l’ADM entend mettre un accent particulier sur la cohésion sociale.

Spécifiquement, l’ADM entend promouvoir le développement socio-économique, renforcer le vivre ensemble, apporter le soutien aux couches les plus vulnérables, promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes, et encadrer les jeunes autour des intérêts communs.

« Une seule main ne ramasse pas la farine », dit-on communément. Pour donc aller au bout de leur vision, l’Association Destin en Main a procédé à l’installation officielle des membres du bureau, histoire d’unifier leurs forces pour l’intérêt général.

C’est ainsi qu’El Hadj Amadou Baba Dayo, a été désigné comme président de l’ADM. Dès lors, il a procédé à la lecture de son acte d’engagement devant les invités qui ont répondu oui à l’appel.

« Je m’engage à représenter ADM dans tous les actes de la vie civile et à l’égard de tous, respecter les instances de l’association et accorder et contrôler les diverses activités de l’ADM », promet le président de l’ADM, sa main droite levée.

El Hadj Amadou Baba Dayo, président de l’ADM

Forts d’une dizaine de personnes, les membres du bureau de l’ADM ont officiellement pris fonction à cette date. Tous promettent de s’engager et faire de l’intérêt commun leur maitre-mot.

C’est avec cet acte solennel que l’ADM a marqué son entrée dans la sphère des associations à but non lucratif soucieuses de la paix au Burkina Faso. A l’issue de cette cérémonie, l’ADM entend mener une vaste campagne de communication pour mieux se faire connaitre ; également organiser une caravane de sensibilisation dans les régions du Burkina Faso.

Sié Frédéric KAMBOU 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page