Situation sécuritaire : Yves Didier Bamouni à l’ALT pour demander du soutien

Les membres du bureau de l’Assemblée Législative de Transition (ALT) ont eu ce mardi 2 août 2022 une séance de travail avec le Commandant des opérations du théâtre national (COTN), le lieutenant-colonel Yves Didier Bamouni. Ce dernier était accompagné de l’équipe intégrée du centre des opérations venu faire le point de la situation sécuritaire et demander le soutien de l’ALT pour mieux réussir les opérations. 

La suite après cette publicité

« Nous avons au cours de nos échanges abordés la situation sécuritaire, les activités et les perspectives opérationnelles du moment », a fait savoir Yves Didier Bamouni à la sortie de la séance de travail avec les membres de l’Assemblée Législative de Transition (ALT).

Les hommes en treillis disent avoir fait le point de la situation sécuritaire aux membres du bureau de l’ALT. Aussi, le commandant des opérations du théâtre national a décliné le message qu’il a porté à l’endroit du bureau de l’ALT.

« Ce que nous avons apporté à cette auguste Assemblée, en termes de message, est de demander leur soutien sachant que c’est cette Assemblée qui vote le budget, qui consent l’impôt et qui contrôle l’action du gouvernement. Et surtout demander à cette Assemblée d’être notre porte-voix auprès des populations qu’elle représente », a fait savoir Yves Didier Bamouni.

Le lieutenant-colonel Bamouni a ajouté que le Commandement a aussi apporté un message de bonnes perspectives pour le Burkina Faso au bureau de l’ALT afin qu’il engage « les populations pour qu’on puisse mener cette lutte ensemble ». Cela, parce qu’« à notre niveau, nous restons convaincus que c’est ensemble avec les populations que nous allons gagner », soutient Yves Didier Bamouni.

Celui-ci dit avoir rassuré les membres du bureau de l’ALT, qu’ils suivent la situation sécuritaire avec ses conséquences sur les populations civiles, sur les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) et sur les Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP).

Il a laissé entendre que face à cela « les FDS restent toujours engagées à travers les opérations nationales, les opérations conjointes avec les forces partenaires, à travers des opérations d’opportunités, des opérations de ciblage aussi pour mettre hors d’état de nuire ces groupes armés terroristes qui endeuillent nos populations ».

Hamadou Joseph OUEDRAOGO 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page