UBA Burkina célèbre le 6e anniversaire du Customer First/le Client d’abord

Depuis 2016, United Bank for Africa (UBA) célèbre les clients à travers la philosophie Customer First qui veut dire le client d’abord. Pour le 6e anniversaire, les responsables de la banque ont offert une collation aux clients présents et leur ont tendu une oreille dans l’optique d’améliorer leurs services. C’était le mercredi 3 mars 2022 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

« Toutes les banques font la même chose, ce qui fait la différence, c’est la manière de traiter les clients », déclare d’entrée le directeur de UBA Burkina, Julien Kouassi. C’est donc dans l’idée de servir au mieux les clients que les agents de UBA ont initié la philosophie du Customer first.

Cette philosophie qui veut dire le client d’abord œuvre à mettre en avant le client, célébrer le client, et se rappeler que le client est roi comme on le dit communément.

« S’il n’y a pas de client il n’y a pas de banque »

« La philosophie du Customer first, c’est le client d’abord. Le client qui est l’employeur de UBA. Le client qui est celui par qui la banque existe. Celui par qui la banque peut fonctionner. S’il n’y a pas de client il n’y a pas de banque. S’il n’y a pas de client, il n’y a pas de service. Donc UBA n’existe que par ses clients. Et le Customer first, c’est l’occasion de dire merci à nos clients, et de leur montrer que c’est eux nos employeurs, c’est pour eux que nous existons », reconnait le DG de UBA Burkina. 

Julien Kouassi, DG de UBA Burkina

Six ans, cela représente gros pour UBA, à en croire Julien Kouassi. « 6 ans, pour nous ça représente une marche vers la maturité dans la qualité de service. Vous savez la qualité de service ne se fait pas en un seul jour. Il y a tous les jours des mises à jour, il y a tous les jours des besoins qui changent, il y a tous les jours des contraintes qui s’imposent à nous. 

Donc 6 ans pour nous, c’est 6 années d’effort, 6 années d’amélioration, c’est 6 années de but pour que nos clients soient les plus satisfaits, au niveau du Burkina, au niveau de toute l’Afrique, et au niveau de tout le monde entier », se réjouit le Directeur Général.

On ne saurait célébrer les clients sans savoir déjà comment se portent les clients qui ont fait confiance à UBA. Koanda Rachidi Elias, gérant de Sap Sap Money est la cible. Depuis 2020 qu’il collabore avec UBA, il remercie les premiers responsables de la banque d’avoir pensé à ce programme, et les exhorte à aller encore de l’avant.

« On apprécie énormément ce que la banque fait »

« Célébrer les clients, on ne voit pas ça tous les jours. C’est vraiment une joie pour moi de tomber sur ça. Le mot du directeur qui disait que ce sont les clients qui font la banque, et il est même allé jusqu’à dire que ce sont nous qui sommes leurs patrons.

Franchement c’est touchant. On apprécie énormément ce que la banque fait. Tous les gestes qu’ils posent de jour en jour, ça ne fait que fortifier la confiance qui est en nous, et ça ne fait que nous exhorter à rester et à même rester encore », relate le gérant de Sap Sap Money, client de UBA.

Koanda Rachidi Elias, gérant de Sap Sap Money

Pour donc, fidéliser ses clients, UBA Burkina, en plus de cette collation entend célébrer les clients encore de plus belle. « Tous les jours, il y a des collègues qui travaillent au-delà de 17heures, pour pourvoir servir les clients. Il y a des collègues qui viennent tôt le matin, souvent à 6 heures, il y a d’autres qui partent à 23heures.

La banque ferme  à 16H30 ou 17 heures, mais il y a des collègues qui partent après 23 heures. Il y a ceux qui viennent les samedis et dimanches, pour faire marcher les GAB afin que les clients puissent avoir de l’argent », conclut Julien Kouassi.

Sié Frédéric KAMBOU 

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

  1. Ce fût une belle cérémonie, et une bonne occasion de raviver les flammes des liens au travail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page