Burkina : Un nouveau plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori adopté

Le premier ministre, Albert Ouédraogo, a présidé une rencontre de validation avec les Partenaires Techniques et Financiers du Plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori ce jeudi 11 août 2022 à Ouagadougou. Ce plan d’un coût de plus de 200 milliards de FCFA vise à sécuriser l’axe,  à ramener la présence de l’Etat et les services sociaux de base.

La suite après cette publicité

Le gouvernement burkinabè a procédé à la révision du Plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori avec les Partenaires Techniques et Financiers. Lionel Bilgo, ministre porte-parole du gouvernement, a expliqué que le plan qui était en discussion il y a environ deux ans a été révisé. D’un coût de plus de 200 milliards de FCFA, ce plan vise entre autres, à la sécurisation de l’axe, à apporter le développement  sur l’ensemble du tronçon.

Le chargé d’affaire pour la délégation de l’Union européenne, Karsten Mecklenburg
Karsten Mecklenburg, le chargé d’affaire pour la délégation de l’Union européenne,

En plus, sur l’ensemble du budget, le porte-parole du gouvernement a affirmé qu’une partie est acquise et l’autre partie est à rechercher.

« Des engagements ont été pris, des dates ont été programmées pour le démarrage de la partie opérationnelle. Le plan de résilience et de stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori va permettre la sécurisation de l’axe, permettre également le rétablissement rapide de la présence de l’Etat, la restauration rapide des services sociaux de base, permettre le démarrage du développement de l’activité économique, apporter un soutien aux populations vulnérables, promouvoir la cohésion sociale dans ces localités », a souligné Lionel Bilgo. Egalement, il a indiqué qu’un second axe est en réflexion à savoir Kongoussi-Djibo.

Le chargé d’affaires pour la délégation de l’Union européenne, Karsten Mecklenburg, a fait comprendre qu’il s’agissait d’écouter le gouvernement sur la mise à jour du plan stratégique pour la résilience et la stabilisation de l’axe Ouaga-Kaya-Dori. Pour lui, il s’agit de récupérer et de stabiliser ces axes.

« C’est important de soutenir et d’être à côté du peuple burkinabè. Avec les actions définies avec le gouvernement, on est aussi heureux de pouvoir nous engager dans le soutien du gouvernement avec des actions concrètes. C’est important de sécuriser le terrain, de faire revenir les services d’Etat et faire revenir les services de base pour le bénéfice de la population », a ajouté Karsten Mecklenburg.

Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page