Appel au meurtre à travers des messages audios : Le gouvernement va sévir !

« La cohésion nationale et notre vivre ensemble sont de plus en plus mis à rude épreuve », a noté le gouvernement à l’issue du Conseil des ministres  de ce 17 août 2022. Le gouvernement à travers son porte-parole a indiqué par rapport à ces audios que toutes les conséquences de droit vont être tirées et les auteurs vont répondre de leurs actes. 

La suite après cette publicité

« Les récents audios qui circulent depuis quelques jours sur les réseaux nous rappellent qu’il est urgent d’agir », a dit Lionel Bilgo, ministre Porte-parole du gouvernement. Pour lui, ce sont « des propos d’une extrême gravité qui n’ont d’équivalence que les dérives des radios 1000 collines qui ont conduit au génocide rwandais.

Dans ces audios, le ministre fait savoir qu’il est question « d’appel direct et actif au meurtre et des tueries de masse, à l’épuration ethnique et à la sédition ». À en croire Lionel Bilgo, dans lesdits audios, « le ton et les mots utilisés donnent froid au dos et témoignent de la gravité de la situation. »

Nul doute pour lui, « il s’agit bien de discours haineux, subversif dangereux et inacceptable ». Cependant, il le fait savoir : « en droit, il est établi que l’intention vaut l’acte » ; par conséquent, prévient Lionel Bilgo, « toutes les conséquences de droit vont être tirées de ces propos assumés ».

DÉCLARATION DU GOUVERNEMENT

Hamadou OUEDRAOGO 

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page