Bamako accuse Paris de soutenir des groupes terroristes au Mali

Le bras de fer de Bamako se poursuit à New York. Le Mali a saisi le conseil de sécurité de l’ONU affirmant avoir des preuves du soutien de Paris aux groupes terroristes dans le pays. 

La suite après cette publicité

Le ministre des affaires étrangères du Mali Abdoulaye Diop a écrit au conseil de sécurité de l’ONU, ce mardi 16 août 2022, réclamant une réunion d’urgence sur la situation dans son pays selon la parution du journal Jeune Afrique (JA).

Dans sa lettre, ce dernier multiplie les accusations envers Paris et ses soldats dont les derniers soldats ont quitté le pays depuis le 15 août 2022.

Selon JA, Bamako dénonce la violation répétée de son espace aérien par la France. A l’appui, Abdoulaye Diop affirme avoir des preuves et prêt à les présenter au conseil de sécurité.

Dans la même lettre consultée par JA, le Mali accuse la France de collecter des informations pour soutenir des groupes armés terroristes. Abdoulaye Diop part plus loin en ajoutant que la France a fourni des armes et des munitions aux groupes armés tout en indiquant également détenir des éléments crédibles à présenter au conseil.

On se rappelle que lors de l’attaque du 7 août 2022, la direction de communication dénonçait déjà une complicité extérieure, des accusations qui viennent consolider ces doutes de la part de Bamako.

Du côté de Paris ces accusations sont considérées comme « sans fondement» et « une insulte aux soldats français morts au Mali ».

Abdoul Gani BARRY

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page