MENAPLN : 38 500 Professeurs des écoles bénéficieront de leur reclassement en catégorie A3

Le Ministère de l’Education Nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales (MENAPLN) a annoncé la mise en œuvre du statut particulier du métier « Education, formation et promotion de l’emploi », adopté par décret du 30 mars 2020. Ainsi donc environ « 38 500 Professeurs des écoles » pourront bénéficier de leur reclassement en catégorie A3.

La suite après cette publicité

Hermann Kaboré, Directeur des ressources humaines du MENA/PLN, a annoncé ce vendredi 19 août 2022, l’organisation des examens professionnels en vue du reclassement de personnels de catégorie B du préscolaire et du primaire en A3.

Cela marque l’opérationnalisation des nouveaux emplois créés dans le cadre du statut particulier, à savoir l’emploi d’Educateur certifié de la petite enfance et l’emploi de Professeur certifié des écoles. « Il s’agit entre autres de l’emploi d’Educateur certifié de la petite enfance et celui de Professeur certifié des écoles, tous classés dans la catégorie A, échelle 3 », a-t-il indiqué.

Il suffit pour les candidats d’obtenir la moyenne requise de 10/20

L’accès aux emplois classés dans la catégorie A, ouverts aux ex Instituteurs certifiés, à savoir les emplois d’IP (A3), de Conseiller pédagogique itinérant (A2) et d’Inspecteur de l’enseignement du premier degré (A1), était sélectif et contingenté et se fessait par voie de concours.

Pour Hermann Kaboré, la signature en janvier 2018, d’un protocole d’accord entre le gouvernement et la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE) qui a prévu l’adoption d’un statut valorisant au profit des personnels de l’éducation et de la recherche consiste à un allègement des conditions d’accès à la catégorie A au niveau de la petite enfance et du primaire par examen professionnel.

A l’entendre, le mode de recrutement ne limite pas le nombre de postes à pourvoir. « Avec ce mode de promotion des carrières, il suffit pour les candidats d’obtenir la moyenne requise de 10/20 pour être admis », informe-t-il.

Pour cette année 2022, l’effectif estimatif des Educateurs de la petite enfance remplissant les conditions pour prendre part à l’examen professionnel en vue de l’accès à l’emploi d’Educateur certifié de la petite enfance est d’ « environ 800 ».

Quant aux candidats remplissant les conditions pour prendre part à l’examen professionnel en vue de l’accès à l’emploi de Professeur certifié des écoles, ils sont environ « 38 500 Professeurs des écoles ».

Tous ces candidats peuvent être admis à l’examen

Et au DRH du MENA/PLN de laisser entendre que « tous ces candidats peuvent être admis à l’examen, pourvu qu’ils aient la moyenne requise et avec la formule de l’examen professionnel, le reclassement intervient dès le 1er janvier de l’année suivant celle de l’admission ».

Les candidats admis pourront commencer à bénéficier des avantages liés à leur nouvel emploi dès le 1er janvier 2023, si toutes les épreuves sont administrées avant la fin de l’année 2022, toujours selon Hermann Kaboré.

Le Ministère en charge de l’Education nationale et celui en charge de la fonction publique se félicitent de tenir l’engagement pris en faveur des enseignants. Cela découle d’une volonté politique « affirmée qui a permis de débloquer de nombreux autres dossiers au cours de ces derniers mois ».

L’incidence financière liée à ce reclassement est estimée à plus de « 24 milliards de francs CFA ». Et l’examen est prévu le 20 septembre 2022 dans les chefs-lieux de provinces.

Akim KY

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page