Sortie du PDG d’EBOMAF : L’union des opérateurs économiques émergents salue

Les responsables de l’Union nationale des opérateurs économiques émergents (UNOPE) ont donné leur point de vue sur la politisation des opérateurs économiques au Burkina Faso à travers un point de presse ce vendredi 19 août 2022 à Ouagadougou. 

La suite après cette publicité

Les responsables de l’Union nationale des opérateurs économiques émergents (UNOPE) ont déploré le fait que « certains responsables s’écartent de leurs missions principales qui sont la défense des intérêts des acteurs du monde économique ». Pour eux, les opérateurs économiques doivent travailler uniquement pour l’intérêt du monde économique.

Le président national de l’UNOPE, Honoré Yonli, a déploré le fait que les opérateurs économiques veulent faire la politique. « On ne peut pas comprendre qu’aujourd’hui, des opérateurs économiques au lieu de créer de la richesse et de l’emploi pour les jeunes se permettent de vouloir faire de la politique. Nous pensons que c’est une façon de prendre en otage notre économie », a-t-il souligné.

A l’écouter, si un fonctionnaire décide de faire les affaires, il doit démissionner de la fonction publique et créer son entreprise. 

Lire également 👉Grèves au Burkina : « Enormes préjudices » pour les jeunes entrepreneurs

« Ce n’est pas leur rôle. C’est ce qui se vie au Burkina Faso que nous sommes en train de dénoncer et de combattre. Le combat n’est pas seulement qu’avec les opérateurs économiques mais avec tous ceux qui sont en train de vouloir foutre la « merde » dans l’entreprenariat. Tu es fonctionnaire, tu veux faire de l’entreprenariat, tu démissionnes et tu nous rejoins », a lancé Honoré Yonli.

Cependant, il a rappelé que la législation n’interdit pas un opérateur économique de faire la politique, mais c’est à leur niveau « que ça pose problème ».  Il a fait savoir que les personnes qui vont s’hasarder « ils vont nous croiser sur leur chemins ».

Egalement, l’UNOPE a salué la sortie de Mahamoudou Bonkoungou, PDG du groupe EBOMAF sur la dépolitisation des opérateurs économiques.

…nous espérons que les autorités en place ouvriront l’œil et le bon.

« Nous saluons à sa juste valeur, la sortie de Mahamoudou Bonkoungou, PDG du Groupe EBOMAF car pour nous, il est inconcevable que des élus consulaires déroutent leur mission de défense et de protection des acteurs économiques à des fins purement politiques. Cela est une tentative de liquidation de notre économie.

De même, c’est le lieu pour nous, d’être très reconnaissants envers Monsieur Bonkoungou pour sa clairvoyance car il a été le premier à dire haut ce que certaines personnes pensent bas et nous espérons que les autorités en place ouvriront l’œil et le bon.

Nous sommes également reconnaissants au PDG Bonkoungou pour son soutien indéfectible aux jeunes acteurs économiques, son engagement et son leadership sans faille en matière de gestion d’entreprise et de management de projets en Afrique de façon générale et au Burkina Faso en particulier », a indiqué le président l’UNOPE.

En rappel, crée il y a de cela 7 ans, l’UNOPE est une faitière qui regroupe des jeunes entrepreneurs issus des petites et moyennes entreprises.

Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page