Burkina : Des paramilitaires plantent 450 arbres dans la forêt classée de Gonsé

publicite

Des corps paramilitaires (la douane, la police nationale, la police municipale, les eaux et forêts et la garde de sécurité pénitentiaire) ont initié une activité de reboisement dans la forêt classée de Gonsé, un village situé à la sortie Est de la capitale burkinabè ce samedi 27 août 2022.

La suite après cette publicité

Environ 450 arbustes qui ont été plantés dans  la forêt classée de ce village. «Arbre, facteur de rassemblement et de cohésion des forces de sécurité intérieure», tel était le thème de cette édition.

«L’arbre c’est la vie, l’arbre indique le chemin vers le développement. Il n’y a pas de développement sans environnement, et il n’y a pas d’environnement sans arbres», a déclaré le contrôleur général de la police et directeur général de la police nationale, Roger Ouédraogo.

À noter que c’est la 8e édition de la journée de reboisement des corps paramilitaires notamment la douane, la police nationale, la police municipale, les eaux et forêts et la garde de sécurité pénitentiaire.

Le directeur général de la police nationale a passé le flambeau au directeur adjoint de la douane.

Cette 8e édition a été coordonnée par la police nationale qui a passé le flambeau à la douane pour la prochaine édition en 2023.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page