Inde : Deux tours jumelles considérées comme symboles de la corruption démolies à l’explosif

Les deux tours hautes de 100 mètres ont été démolies ce dimanche 28 août 2022 dans la banlieue de New Delhi. Ces immeubles avaient été construits « illégalement », un problème de plus en plus fréquent lié à la corruption qui accompagne le boom immobilier du pays. 

La suite après cette publicité

C’est la plus importante démolition jamais réalisée en Inde. Signe de l’importance de l’événement, la destruction des tours jumelles de Noida a été retransmise en direct dès 14h (heure locale) sur toutes les chaînes de télévision du pays. Sur ordre de la Cour suprême du pays, ces tours jumelles ont été démolies aux frais du promoteur.

Après la mise à feu des 3 700 kilos d’explosifs, les 32 étages d’« Apex » et les 29 de « Ceyane », qui comptent au total près d’un millier d’appartements jamais habités au cours des neuf années de contentieux juridiques, se sont écroulés en quelques secondes dans un immense nuage de poussière.

Près de 80 000 tonnes de débris ont fondu en neuf secondes sur la ville sans causer aucun blessé ou dommage dans les bâtiments voisins, rapporte le correspondant de RFI à Bangalore, Côme Bastin. Cette destruction avait été soigneusement préparée, puisque des milliers d’habitants et d’animaux avaient été évacués pendant que les immeubles alentours avaient été recouverts de tissus de protection.

Au-delà des images, il s’agit d’un signal fort en Inde où le problème des bâtiments fantômes prend de plus en plus de proportion. Dans toutes les grandes villes, les classes moyennes investissent dans des projets qui ne sont jamais achevés ou se retrouvent confrontés à des litiges juridiques causés par le contournement par les promoteurs immobiliers des réglementations d’urbanisme et d’environnement.

Mais sur ordre de la Cour suprême du pays, ces tours jumelles ont été démolies aux frais du promoteur.

Source : RFI

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page