Prix de l’Entrepreneur Social Orange : Les trois nominés du Burkina sont connus

Le Pitch final du Prix de l’Entrepreneur Social de l’Afrique et du Moyen-Orient (POESAM) organisé par la société Orange Burkina a eu lieu, ce vendredi 2 septembre 2022 à Ouagadougou. Il s’agissait de présélectionner les trois meilleurs candidats du Burkina Faso pour affronter d’autres entrepreneurs des 17 filiales de Orange.  

La suite après cette publicité

« Le Prix de l’Entrepreneur Social de l’Afrique et du Moyen-Orient (POESAM) est un concours développé auprès de Orange il y a près d’une dizaine d’années maintenant« , a d’emblée fait savoir Nafila Dabiré, responsable de Orange Fab (accélérateur corporate des startups au sein de Orange digital center).

Cependant, elle a précisé que le concours est seulement à sa cinquième édition au Burkina Faso. « Nous avons lancé le concours, il y a à peu près trois mois. À l’issue, nous avons reçu 100 candidatures. Des 100 candidatures, dix candidats ont été présélectionnés. Dix candidats avec lesquels nous avons travaillé pendant une dizaine de jours pour les capacités sur certains domaines de l’entrepreneuriat. Aujourd’hui, l’objectif est de sélectionner (parmi les dix, NDLR) les trois meilleurs projets qui vont représenter Orange Burkina Faso au niveau international » a détaillé Nafila Dabiré.

Après que les candidats soient passés tour à tour présenter et défendre leur projet, le jury a tranché. Le projet « SAUVIE » s’est adjugé le premier prix d’une valeur de deux millions de F CFA avec une moyenne de 80,88,  suivi du projet « DiabèteControle » qui remporte le deuxième prix d’une valeur 1,5  million de F CFA avec une moyenne de 76,88. Le troisième prix d’une valeur d’un million de francs CFA est revenu au projet « Alliance Pharma ».

Scarlett Zongo a remporté le premier prix avec son projet SAUVIE
Scarlett Zongo a remporté le premier prix avec son projet SAUVIE

Scarlett Zongo, directrice générale de AINO Digital SAS qui a remporté le premier prix avec son projet SAUVIE entend bien défendre le Burkina Faso à l’international. « Déjà on va s’informer sur ceux qui ont gagné (sur le plan international, NDLR) pour voir ce qu’ils ont fait et adapter notre projet en fonction« , a-t-elle indiqué .

Réception du premier prix POESAM

La présidente du jury et Directrice générale de Essakane Solar, Emma Kantiono tout en félicitant les candidats n’a pas manqué de dire ce qui a prévalu au choix des meilleurs candidats. « Les deux meilleurs projets ont été retenus du fait de leur impact social, et aussi de leur portée pour notre population« , a-t-elle justifié.

Emma Kantiono, Directrice générale de Essakane Solar/Présidente du jury de POESAM

En plus, Emma Kantiono retient qu’aucun des candidats n’a été déméritant. Egalement, le directeur général de Orange Burkina, Mamadou Coulibaly, s’est dit globalement satisfait de ce concours qui a permis de primer les trois meilleurs projets qui vont représenter le Burkina Faso à l’international.

Pour lui, Orange a un triple objectif à atteindre à travers l’organisation du POESAM. Il s’agit de prime à bord selon lui « d’aider les jeunes« . Ensuite, il s’agit aussi « d’aider à créer des entreprises et des champions du Burkina » en ce sens qu’ils vont aller compétir à l’international.

En rappel, au-delà de ces trois projets qui vont représenter le Burkina Faso à l’international, Orange a mis en jeu le « Prix féminin ».

Hamadou OUEDRAOGO

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page