Rentrée scolaire 2022-2023 : Des jeunes de Wayalghin à la rescousse de 215 élèves défavorisés

publicite

A l’orée de la rentrée scolaire 2022-2023, des jeunes de Wayalghin, dans l’arrondissement 10 de Ouagadougou, sont venus en aide à des élèves défavorisés du quartier. Plus de 200  kits scolaires ont été offerts à ces derniers, ce dimanche 4 septembre 2022.  

La suite après cette publicité

Comme chaque année, des jeunes du quartier Wayalghin de Ouagadougou, regroupés en association dénommée « Urgence humanitaire Nord-Sud » sont venus en aide aux élèves défavorisés du quartier en prélude à la rentrée scolaire 2022-2023.

215 kits scolaires pour les élèves défavorisés de Wyalaghin

Le président de l’association, Emile Sawadogo, a expliqué que ce don entre dans le cadre de la solidarité envers les personnes défavorisées du quartier. A l’écouter, l’association avec ses partenaires ont pu mobiliser 215 kits scolaires pour les élèves défavorisés du quartier allant de la classe du CP1 à la terminale.

« C’est une idée qui est venue de l’association avec les temps difficiles. On s’est rendu compte qu’il y a des familles vulnérables. Comme nous sommes tous originaires de ce quartier ont eu l’idée de faire quelques dons pour soulager un  tant soit peu certaines familles », a-t-il expliqué.

Lire également 👉Rentrée scolaire : Des jeunes de Wayalghin à la rescousse de 120 élèves défavorisés

Nathalie Ouédraogo, bénéficiaire et en classe de terminale, a remercié les donateurs du jour. « Je suis très heureuse de recevoir ce don.  Ce don va beaucoup m’aider au regard du contenu. Même, si c’était le sac seulement c’était déjà bon », a-t-elle fait comprendre.

Cependant, elle s’est engagée à produire de meilleurs résultats pour remercier l’association.

Les notables du quartier ont salué l’initiative des jeunes de Wayalghin et l’esprit de la bonne cohésion sociale.

Cérémonie de remise des kits

Le Wayalghin Naaba a fait comprendre que le geste posé par les jeunes est louable. Pour lui, c’est une épine de moins pour les parents d’élèves. Il a suggéré une bonne entente avec des jeunes du quartier.

Le représentant du parrain, Claver Ouédraogo,  a relevé que ça  fait quatre ans que le PDG, Cheick Oumar Bonkoungou soutient l’association et n’est pas à s’arrêter aussi.

Jules César KABORE

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page