Les Femmes Leaders Évangéliques prient pour que le Burkina retrouve sa paix d’antan

Les 7, 8, et 9 septembre 2022, se tiennent les conférences des femmes leaders évangéliques, organisées par l’ONG Action Chrétienne, Tous pour la Solidarité (ACTS). Ces 3 jours d’activité s’articuleront autour de la thématique « Rôle et place de la femme leader évangélique dans les temps exceptionnels ». La cérémonie d’ouverture a eu lieu dans l’après-midi du mercredi 7 septembre 2022.  

La suite après cette publicité

En vue d’aider les femmes leaders évangéliques à jouer leur partition dans ces temps de crise que connait le pays des Hommes intègres, l’ONG Action Chrétienne, Tous pour la Solidarité (ACTS), organise des séries de conférences, du 7 au 9 septembre 2022. La cérémonie d’ouverture a eu lieu, ce mercredi 7 septembre 2022.

« Les raisons majeures de l’initiation de ces conférences, c’est que nous devons vraiment nous unir en tant que femmes évangéliques pour trouver des stratégies à cette situation de crise, que traverse le Burkina Faso.  

C‘est vrai que dans chaque église, les femmes essaient de faire quelque chose à leur niveau, mais nous voulons des actions coordonnées, des actions unies qui seront fortes pour que nous puissions mieux impacter afin que nous puissions sortir de ces temps difficiles, que nous vivons au Burkina Faso.

Ensuite, c’est de pouvoir créer une chaine de solidarité nationale, non seulement pour les femmes évangéliques, mais aussi pour toutes les femmes et tous les enfants qui sont dans la souffrance », lance Dr Joanna Ilboudo, fondatrice de l’ONG Action Chrétienne, Tous pour la Solidarité (ACTS).

Nombreuses seront donc les enseignements à partager pendant ces trois jours de conférence. Des actions allant dans l’insertion de la femme leader évangélique seront de la partie. Pour Dr Louise Marie Compaoré, Présidente de l’Alliance des Femmes Évangéliques (AFE), par ailleurs présidente d’honneur de cette cérémonie, cette action vient à point nommé, au regard de la situation difficile que traverse le Burkina Faso actuellement.

« Nous avons foi et nous avons confiance à notre Dieu »

« Cette conférence est la bienvenue, si ensemble nous partageons nos expériences et nous faisons appel à Dieu, je suis sure qu’il va nous montrer le chemin à suivre pour faire sortir le Burkina Faso de cette situation. Nous avons foi et nous avons confiance à notre Dieu », a-t-elle laissé entendre.

« Sortir avec un engagement à la sortie de cette conférence », a souhaité Hortense Karambiri, marraine de la présente cérémonie. De ses propos, elle précise qu’au-delà des engagements, les actions également doivent suivre, car dit-elle, « on a suffisamment pris des engagements qui sont restés souvent lettres mortes ».

Ce faisant, elle fait savoir que sa prière est « qu’à la sortie de là qu’on puisse avec toutes les bonnes volontés nous donner la main d’association dans toutes nos tendances confondues, que nous puissions dire ensemble que nous sommes unis pour une action ».

Pour donner encore plus de tonus à leurs vœux, et voir le Burkina Faso retrouver sa paix d’antan, une série de prières à l’endroit des FDS, autorités, déplacés internes, et bien sûr à tout le peuple du Burkina Faso, a été de la partie.

Sié Frédéric KAMBOU

Burkina 24

publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page