Recouvrer le territoire national : Le PDP/PS appelle Damiba « à réarmer les populations civiles »

Le Parti pour la démocratie et le progrès/Parti socialiste (PDP/PS), à l’occasion d’une conférence de presse tenue ce samedi 10 septembre 2022 à Ouagadougou, a appelé le président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba et le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) « à réarmer les populations civiles »

La suite après cette publicité
Toro Drabo
Toro Drabo, président du Parti pour la démocratie et le progrès-Parti socialiste (PDP-PS).

« L’apocalypse tient le pays », a déclaré Toro Drabo, président du Parti pour la démocratie et le progrès/Parti socialiste (PDP/PS), ce pour imager la situation actuelle dans laquelle est plongé le Burkina Faso.

« Un regard sur le Burkina Faso révèle qu’il est à la croisée des chemins, un Etat failli. Ses Constitutions et Textes de Transitions dissolvant le ciment qui unissait les Africains sont en guerre ouverte contre la Constitution endogène négro-africaine nationale », a entre autres expliqué Toro Drabo.

Tout n’est cependant pas totalement perdu, à en croire le PDP/PS. « Il nous reste cependant un dernier rempart infaillible : les populations civiles désarmées par l’Etat à réarmer. Une fois entrainées au maniement des armes en deux semaines, au plus, elles finiront cette guerre en deux mois au plus, à partir du jour de son déclenchement », a fait savoir son président.

De facto, le parti socialiste appelle le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), avec à sa tête le président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba à réarmer les populations civiles. « Aussi appelle le PDP/PS pour une énième fois Damiba et son MPSR, à réarmer les populations civiles, à défaut, celles sous le feu des djihadistes ou périr en totalité », a invité Toro Drabo.

Son refus, a-t-il indiqué, revient à soit le démettre de ses fonctions ou accélérer notre faillite totale, voire fossilisation. « Il répondra, pour rappel, comme son prédécesseur, Roch Marc Christian Kaboré, de haute trahison, pour avoir laissé les djihadistes massacrer les civils et FDS et occuper une partie du territoire », a-t-il de même laissé entendre.

En somme, tous les patriotes ont été invités à la libération populaire endogène totale. « Appelle de nouveau le PDP/PS, tous les patriotes à nous rejoindre ou nous à les rejoindre pour la libération populaire endogène totale, par et pour nous-mêmes, du Burkina Faso, de l’Afrique », a lancé le président Drabo.

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24 

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page