Sécurité alimentaire : La rizerie Faso Dembé ouvre ses portes à Bama grâce à l’appui de l’UNCDF

La rizerie de la coopérative « Faso Dembé » a procédé au lancement de son unité de transformation de riz local ce vendredi 16 septembre 2022 à Bama. Cette unité d’une capacité de transformation mensuelle de 1670 tonnes a été créée grâce à un financement de 172 millions de francs CFA assuré par l’UN Capital Développent Fund (UNCDF).

La suite après cette publicité

C’est un jour mémorable pour le Directeur de la coopérative « Faso Dembé » Seydou Konaté qui se réjouit de « l’aboutissement heureux d’un projet ambitieux ». Ce projet ambitieux qui s’est matérialisé par la création de la « Rizerie Faso Dembé » est une usine de transformation de riz local en riz blanc de plusieurs variétés sous le label « Golden Rice ».

Du riz « Golden Rice » à moindre coût

« Nous voulons transformer trois variétés de riz à savoir la TS2, le riz parfumé Orelux et la 62 N. Nous allons offrir aux consommateurs, une gamme de quatre types de riz local de bonne qualité à des prix bien étudiés. Le riz long grain à 13 000 francs, le sac de 25% de brisures à 12 000, la brisure à 10 500 et la fine brisure à 9 000 francs CFA », présente Seydou Konaté. En plus de la fourniture du riz blanc, il rappelle que « Faso Dembé » va impacter l’économie locale à travers la production des produits dérivés du riz et la protection de l’environnement.

Grace à l’accompagnement de l’UNCDF

Mais cette initiative qui porte les espoirs d’une coopérative majoritairement féminine n’aurait jamais vu le jour sans un système d’accompagnement inclusif.

« Faute de garantie, les démarches que nous avions entamées auprès des institutions financières se sont révélées infructueuses », confie-t-il. C’est dans cette traversée du désert que la coopérative sera finalement secourue par l’UN Capital Développent Fund (UNCDF).

Seydou Konaté, Directeur de la coopérative « Faso Dembé »

Selon la responsable pays inclusion financière et numérique de l’UNCDF Janine Ouattara, l’accompagnement de la coopérative Faso Dembé entre dans le cadre du Programme d’appui à la résilience économique et climatique des populations au Burkina à travers les innovations financières et digitales (PARI) qui est une initiative du gouvernement avec le soutien technique et financier de l’UNCDF et de la Coopération Luxembourgeoise.

Porté par le PARI

Dans l’objectif de promouvoir un développement durable et inclusif, l’UNCDF met à la disposition des bénéficiaires du PARI, un outil appelé la « Plateforme d’investissement dédiée aux pays les moins avancés (LDCIP) qui offre des opportunités de subventions, de prêts directs et de subventions ».

Janine Ouattara, Responsable pays, inclusion financière et numérique de l’UNCDF

C’est cette plateforme qui a donc facilité l’identification du projet de la Coopérative « Faso Dembé » qui a bénéficié d’un « financement global sous forme de prêts de 172 millions de francs CFA dont 50 millions d’un prêt direct de l’UNCDF et d’un prêt bancaire de 122 millions assorti d’une garantie de 70% auprès de Coris Bank internationale », précise Janine Ouattara.

Un bassin économique

Pour le représentant du gouverneur de la région des Hauts-Bassins Abdoulaye Traoré, la réalisation de la rizerie de la coopérative Faso Dembé démontre toute la pertinence des interventions du Fonds d’équipement des Nations unies dans la région des Hauts-Bassins. « Avec une capacité de production de 2,5 tonnes de riz blanc par heure, Faso Dembé s’illustre comme un véritable bassin économique qui va contribuer à la réduction du taux de chômage à travers la création des 12 emplois permanents et de dizaines d’emplois indirects », dit-il.

Aminata SANOU

Correspondante de Burkina 24 à Bobo-Dioulasso 

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page