Top départ pour les sessions de sensibilisation formative sur la prise en compte des besoins des personnes handicapées

Le Directeur de cabinet du ministère de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, Boris Edson Yaméogo, a officiellement lancé les sessions de sensibilisation formative des différents acteurs sur la prise en compte des besoins spécifiques des personnes handicapées dans les plans, projets, programmes, stratégies et politiques ce mardi 20 septembre 2022 à l’occasion d’une cérémonie tenue à Ouagadougou.

La suite après cette publicité
Lassimane Kounkorgo
Lassimane Kounkorgo, Secrétaire permanent du COMUD-Handicap.

La présente session, si l’on en croit le propos de Lassimane Kounkorgo, Secrétaire permanent du COMUD-Handicap, vise la prise en compte, dans les différents documents de planification, des besoins des personnes handicapées. Car dit-il, « nous partons du constat que les personnes handicapées sont confrontées à un certain nombre de difficultés. Il y a beaucoup de besoin qui ne sont pas satisfaits », a-t-il expliqué.

Durant deux jours, soit du 20 au 21 septembre 2022, plusieurs thématiques seront donc abordées avec les participants.

« Pour les travaux, il sera question d’échanger sur les droits des personnes handicapées. Il sera aussi question de parler des besoins, des difficultés auxquelles les personnes handicapées sont confrontées. Il sera aussi question de la planification sensible au handicap. Il y aura des travaux de groupes pour que les différents participants puissent échanger et faire des propositions pertinentes », a informé Lassimane Kounkorgo, indiquant que la prochaine session, autour des mêmes thématiques, se tiendra le jeudi 22 septembre 2022.

En ce qui concerne les participants de ladite session, M. Kounkorgo a fait savoir que la question du handicap est transversale. De ce fait, « nous avons voulu convier tous les acteurs qui interviennent en faveur de l’être humain», a-t-il dit.

Boris Edson Yaméogo
Boris Edson Yaméogo, représentant du ministre de la solidarité nationale et de l’action humanitaire.

Boris Edson Yaméogo, Directeur de cabinet du ministère de la solidarité nationale et de l’action humanitaire, a rappelé que la réalisation de la présente activité, financée par l’ONG CBM Global, entre dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Yirwa» pour la promotion des droits des personnes handicapées.

C’est ainsi qu’il a invité les participants « à s’investir afin que les différentes planifications, budgétisations et capitalisations des activités de leurs structures respectives, y compris les projets et programmes, soient sensibles au handicap ».

Tambi Serge Pacôme ZONGO

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Serge Pacôme ZONGO

Tambi Serge Pacôme ZONGO, journaliste s'intéressant aux questions politiques et de développement durable.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page