Concours directs de la fonction publique : Les dates sont connues

Au cours d’une conférence de presse, ce mercredi 21 septembre 2022 à Ouagadougou, le Ministère de la Fonction Publique, du Travail et de la protection sociale a annoncé les grandes lignes qui encadreront le déroulement des concours directs pour l’année 2022. 

La suite après cette publicité

Il est organisé chaque année, des recrutements des agents de la fonction publique par voie de concours directs. Cette année, pour 92 concours ouverts dont 6069 postes à pourvoir, ce sont 2 106 962 de candidatures qui ont été enregistrées. 

Déjà, il faut noter que 10 concours directs dont la composition se fait en ligne ont débuté depuis le 19 septembre et se tiennent jusqu’au 23 septembre 2022 à Ouagadougou. 5 710 candidats y prennent part.

Du 22 septembre au 04 octobre 2022 sont prévues les compositions de 78 concours à épreuves de Questions à Choix Multiples (QCM) dans tous les treize chefs-lieux de régions. Il est attendu par la suite, les compositions des 4 autres concours restants à épreuves classiques les 8, 9, 15 et 23 octobre 2022 dans le centre unique de Ouagadougou.

Oumarou Toé, directeur général de l’agence générale du recrutement de l’Etat
Oumarou Toé, directeur général de l’agence générale du recrutement de l’Etat

Oumarou Toé, directeur général de l’agence générale du recrutement de l’Etat, a indiqué que des innovations seront de mise pour cette année. Il a expliqué que les compositions se feront les matins ainsi que les soirs. Pour lui, « cela s’inscrit dans l’optique de la rationalisation du temps organisationnel, en vue de diligenter les résultats dans de plus brefs délais, afin de permettre aux écoles et centres de formation professionnelle d’effectuer à la bonne date leurs rentrées scolaires ».

Il a par ailleurs annoncé la déconcentration effective de l’activité du scannage des copies des candidats dans les douze autres chefs-lieux de régions afin de désengorger l’activité qui était menée depuis 2018 à Ouagadougou.

En souhaitant bonne chance aux candidats, Oumarou Toé a terminé en réaffirmant l’attachement du ministère au strict respect des principes d’équité et de transparence dans l’organisation des examens et concours pour garantir l’intérêt général.

Flora KARAMBIRI

Burkina 24

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page