« Mamadou Bamba est devenu colonel grâce à la mort de Dabo Boukary » (Me Farama)

Selon certains avocats de la partie civile, ce 21 septembre 2022, les faits sont réunis pour constituer l’infraction reprochée aux accusés Bamba Mamadou et Gilbert Diendéré.

La suite après cette publicité

« Toutes les victimes ont vu Bamba Mamadou sauf lui-même. Mais la victime connait son bourreau. Il est constant que c’est lui qui a rédigé la déclaration qu’il a lue à la télé, etc. Il est établi que c’est le Général Diendéré qui a donné l’ordre à ses subordonnés d’envoyer les étudiants à Pô.

C’est lui qui a donné l’ordre à ses subordonnés d’envoyer le corps de Dabo Boukary à Pô. C’est lui qui a donné l’ordre aux démembrements du CNEC de  Koudougou et Dédougou recevoir des étudiants, de les séquestrer et de les former militairement.

Il partageait l’intention criminelle de ceux-là qui ont commis l’acte. Il n’a pris aucune mesure pour empêcher les faits. Il n’a pris aucune mesure pour sanctionner ceux qui ont fait », a dit maître Kaboré de la partie civile.

« Dabo Boukary aurait eu la chance de vivre une année de plus et aurait eu un enfant. J’allais être content de plaider devant cet enfant qui aurait 32 ans aujourd’hui. Mais les personnes en ont décidé autrement… Mamadou Bamba est devenu colonel grâce à la mort Dabo Boukary », a laissé entendre Maître Prosper Farama à l’entame de sa plaidoirie.

Et d’ajouter : « C’est un assassinat politique, rien d’autre. C’est une responsabilité politique du pouvoir en son temps avec la tête pensante Salifou Diallo, le maestro Blaise Compaoré et l’homme de terrain  Gilbert Diendéré. Ce dossier est un dossier qui fonde l’espoir au regard de la personnalité de la personne. Car pour moi, Dabo Boukary, c’est un héros ».

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page