Fêtes de fin d’année : Parfait Nikiéma veut outiller les professionnels de la coiffure

Au Burkina Faso, les professionnels de l’art capillaire ont du bouquet sur le plancher, lors du dernier trimestre de l’année. Le besoin de la clientèle s’accroit. Pour réussir ce pari, des centres de formation mettent leur savoir au profit des professionnels. Les centres de formation professionnelle séduction coiffure et l’institut Parfait Design sont à l’origine de ces formations. Curieux de connaitre les motivations d’une telle initiative et sa portée pour les populations, Burkina 24 a tendu son micro à Parfait Nikiéma, directeur général de l’institut Parfait.

La suite après cette publicité

Burkina 24 : Nikiéma Parfait, c’est quoi l’art capillaire ?

Nikiéma Parfait : L’art capillaire c’est l’art de la coiffure. C’est la branche de l’hygiène et des soins corporels de l’artisanat burkinabè. Il a pour spécialité le traitement hygiénique et curatif du cuir chevelu et des cheveux. Il s’agit concrètement d’arranger les cheveux, de modifier leur aspect extérieur par la coupe, le défrisage, le lissage, la coloration, les nattes, les tresses, la perruque ou la rallonge capillaire.

Burkina 24 : Vous initiez pour le dernier trimestre de l’année une séance de formation en art capillaire, de quoi s’agit-il ?

Il s’agit d’un thème innovant et d’actualité dans le domaine de la mode qui sera coanimé par Mme Kadiogo Nana Regina Directrice Générale du Centre Séduction Coiffure de Ziniaré. Je peux dire que la coiffure de mariée est très indispensable dans la carrière d’un professionnel en coiffure.

Sans être l’unique prestation en coiffure, elle demeure la plus prestigieuse au regard de la solennité, du caractère festif, les qualités d’inventivité et les exigences liés à cette coiffure.

Burkina 24 :   C’est une première au Burkina Faso, qu’est ce qui justifie cela ?

Oui c’est une première du genre au Burkina. Il est de coutume que ce sont les bureaucrates qui bénéficient des formations, des renforcements de compétences. Les artisans ont besoin également de formation pour mettre leurs connaissances à jour et innover leur savoir-faire afin d’être compétitifs et plus opérationnels dans le métier.

C’est pourquoi nous avons initié cette formation au profit de nos pairs pour stimuler un label de qualité dans leurs prestations et accroître leur positionnement sur le marché.

Burkina 24 : Quels sont les objectifs assignés à cette formation et qui peut participer à cette offre ?

La formation a pour objectif de permettre aux participants d’acquérir l’expertise nécessaire pour réaliser des prestations en coiffure de mariée de label qualité selon les normes de l’art capillaire.

Il s’agit spécifiquement de maîtriser les normes, règles et protocoles de réalisation d’une coiffure de mariée, d’acquérir un savoir-faire pour les meilleures finitions de coiffure de mariée et d’acquérir des automatismes et un label qualité dans la coiffure de mariée.

Burkina 24 : Quelles sont les conditions de participation et le public cible visé par cette formation ?

Peuvent participer à cette formation, les candidats des deux sexes. Il faut avoir au moins une expérience de deux (02) ans dans le métier de la coiffure, être disponible pendant la période de formation, s’engager à être ponctuel et assidu, apporter chacune une tête malléable et une perruque naturelle. La participation coûte 60.000f et l’inscription 5.000f.

La formation s’adresse aux responsables des salons de coiffure et d’esthétique ; formateurs et/ou formatrices en coiffure et esthétique des centres de formation professionnelle ; titulaires du CQP et/ou du BQP en coiffure  et aux coiffeuses professionnelles.

Burkina 24 : Parlez-nous des modules qui seront dispensés lors de cette formation ?

Au titre des modules nous aurons les Chignons Afro et Chignons Européens. Le contenu va porter sur des connaissances de base ou mise en route, les normes de conception et de finition label qualité en typologie des chignons, la démonstration des techniques de réalisation en chignons et enfin l’évaluation sommative.

Burkina 24 : Par cette formation, pensez-vous combler le désir de la clientèle en ces fêtes de fin d’année ?

Nous sommes très confiants pour cette formation qui va générer une plus-value pour les coiffeurs mais aussi pour la clientèle. Nous sommes presque au dernier trimestre de l’année et cette formation vient à point nommé pour préparer les fêtes de fin d’années dans des conditions avantageuses car demain se prépare aujourd’hui.

Burkina 24 :   Quels sont les résultats attendus à la fin de cette session ?

Les résultats attendus sont l’expertise nécessaire pour réaliser des prestations en coiffure de mariée de label qualité, les règles et protocoles de réalisation d’une coiffure de mariée qui sont maîtrisées et un savoir-faire pour les meilleures finitions en coiffure de mariée est acquis.

Burkina 24 :   Un message pour clore notre entretien ?

J’invite tous les professionnels qui ont la soif de réussir dans le métier de la coiffure de participer à cette formation digne d’intérêt.

Écouter l’article
publicite


publicite

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page